BFMTV

C'est quoi, The Chef in a truck, le nouveau docu culinaire de Netflix?

Le chef pâtissier du Ritz, François Perret.

Le chef pâtissier du Ritz, François Perret. - Netflix

Netflix diffuse à partir de ce mercredi une nouvelle série culinaire, à mi-chemin entre plusieurs genres: The chef in a truck.

Comment renouveler un peu le genre, déjà très rebattu, du documentaire culinaire? Netflix propose ce mercredi 10 juin une nouvelle série qui tente de bousculer un peu les codes du genre.

The Chef in a truck bouscule surtout son héros, François Perret, le chef pâtissier du Ritz parachuté dans un food truck au fin fond de la Californie. Cette série en six épisodes a été imaginée et réalisée par Eric Nebot, spécialiste du placement de produits à Hollywood et passionné de pâtisserie.

Un docu à la croisée des docus

Ca commence comme un documentaire à la Chef's Table, avec tout un tas de considérations sur la philosophie culinaire de François Perret, de superbes images de ses pâtisseries, sublimes et délicates, et des témoignages de grands chefs comme Pierre Gagnaire ou Pierre Hermé. Beau, mais déjà vu.

Et puis soudain, tout bascule, lorsque le chef se retrouve dans un food truck... aux Etats-Unis. On penche alors un peu du côté de séries culinaires telles que Les tribulations culinaires de Phil où les protagonistes découvrent de nouvelles gastronomie et sont confrontés à d'autres façons de cuisiner. Ou même Street food, le spin off de Chef's table sur la cuisine de rue. On pense aussi parfois à Ugly Delicious, récit des voyages culinaires et des découvertes gustatives du chef David Chang de par le monde.

Un chef "lost in translation"

Bouté hors de sa zone de confort - les ors du Ritz, ses couloirs aux moquettes épaisses, ses salons feutrés, sa vaste cuisine, dans lequel il réinvente la madeleine, son dessert signature - François Perret part courageusement se frotter à la gastronomie américaine.

Le choc des cultures est immédiat - et parfois un peu violent. Et l'occasion de scènes assez cocasses, comme cette dégustation de pâtisseries typiques.

"La pâtisserie américaine est dans le volume, l'extravagance du visuel, des couleurs, avec des trucs très flashy", lance le chef après avoir dégusté un énorme gâteau rose fuchsia. "C'est l'opposé un peu de ce que l'on fait", conclut-il.

"C'est un peu trop pour moi, déclare aussi celui a qui a été élu "meilleur pâtissier du monde" en 2019, après avoir goûté et aussitôt reposé un gâteau aux corn flakes et aux "cheerios" multicolores. Puis il éclate d'un rire nerveux. 

Si l'on ajoute à cela le fait que François Perret n'est pas très à l'aise, et c'est un euphémisme, en anglais - "comment on dit 'quelle aventure' in english?" -, le décalage est complet.

Mais toujours charmant

En plus d'être lâché dans le pays des gâteaux roses fluo (heureusement, il n'est pas seul, deux fidèles commis l'accompagnent) François Perret, se retrouve dans un food truck exigu, qui sert d'habitude à fabriquer et vendre des tacos. 

Mais aussi décalé et perplexe soit-il, le chef ne se départit jamais de sa fraîcheur, de sa curiosité, de son humilité et de sa gentillesse, même quand la production égare des produits qu'il vient d'acheter et qu'ils se réjouissait de cuisiner. C'est finalement lui, la vraie découverte du programme.

Magali Rangin