BFMTV

Quand le comédien musulman Mohammed Amer partage son avion avec Eric Trump

Mohammed Amer au côté d'Eric Trump

Mohammed Amer au côté d'Eric Trump - Capture d'écran Facebook

Les deux hommes ont eu une conversation à propos des différentes déclarations du président élu Donald Trump.

Une rencontre des plus improbables. Mohammed Amer, comédien américain d'origine palestinienne, était en route pour Glasgow en Ecosse lorsqu'il s'est retrouvé assis dans l'avion à côté d'Eric Trump, fils de Donald. L'humoriste, musulman, a raconté au HuffPost US cet épisode. Il avoue tout d'abord avoir été plus que surpris en voyant le fils du président élu.

"La femme installée derrière lui m'a conseillé de ne pas m'asseoir ici", a-t-il confié. Mais l'occasion était trop belle.

L'homme, connu pour ses sketchs qui traitent d'immigration, de religion ou encore de la difficulté de voyager lorsqu'on est Arabe, a immédiatement engagé la conversation avec son voisin. 

"Vous ne vous rendez pas compte à quel point tout ça est génial pour moi. Je suis un musulman qui s'appelle Mohammed et qui fait du stand-up, et je suis assis avec vous. C'est parfait", a-t-il lancé.

Une bonne et décente conversation

Modammed Amer, arrivé aux Etats-Unis avec le statut de réfugié, a ensuite dit au fils de Donald Trump qu'il était hors de question qu'il soit fiché en tant que musulman et ait une carte d'identité spéciale, faisant référence à plusieurs déclarations du président élu. Et la réponse d'Eric Trump a dépassé ses espérances. 

"Oh allez, vous pensez vraiment qu'on va faire ça? On ne va pas le faire", lui a assuré l'homme d'affaires de 32 ans, qui semblait "déconnecté" de la peur et de la haine raciale qui opposent les gens au sein du pays. Les deux voyageurs ont même réussi à se mettre d'accord sur un point: que Donald Trump avait mené les médias par le bout du nez.

"Nous avons eu une bonne et décente conversation, et je pense que ça prouve que nous pouvons discuter les uns les autres, c'est ça le plus important", a conclu l'humoriste.

Preuve que les deux hommes ont réussi à avoir une vraie discussion: un selfie bon enfant que Mohammed Amer a posté sur le réseau social.

N.B.