BFMTV

Qualifié de "rappeur islamiste" par la députée Aurore Bergé, Médine porte plainte pour diffamation

Médine

Médine - Capture d'écran YouTube

Le rappeur porte plainte pour diffamation contre la député LaREM et annonce qu'il sera "très offensif" dans ses démarches.

Le rappeur Médine, qualifié de "rappeur islamiste" par la député LaREM Aurore Bergé, annonce sur le site de Mediapart son intention de porter plainte pour diffamation. "Elle me colle une idéologie qui n’est, bien sûr, pas la mienne. C’est la fois de trop. J’attends une condamnation et des excuses publiques", indique-t-il au site en ligne. "C’est mon honneur qui est mis en jeu."

Le 18 février dernier, invitée sur le plateau de LCI à participer à un débat sur "l’islamo-gauchisme", Aurore Bergé s'en est pris à Médine, évoquant une conférence donnée par le rappeur à la prestigieuse Ecole Normale Supérieure: "Vous avez par exemple ce rappeur islamiste Médine, vous savez, celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards, est-ce légitime qu’une école aussi prestigieuse que l’ENS donne la parole à celui qui appelle au meurtre?"

Une référence directe à son morceau Don't Laïk, paru une semaine avant l'attentat contre Charlie Hebdo, où il rappe notamment: "Crucifions les laïcards comme à Golgotha [...] J'mets des fatwas sur la tête des cons." Le titre avait suscité la polémique à l'époque, puis en 2018, lorsque plusieurs concerts du rappeur avait été annoncés au Bataclan. Aurore Bergé avait alors participé à une vague de protestations menée par plusieurs élus de droite et d'extrême droite, en dénonçant sur les réseaux sociaux des "paroles (qui) sont, ni plus ni moins, un appel au meurtre".

"Contre la fille du doubleur français de Stallone"

"C’est une phrase à ne pas sortir de son contexte", a précisé cette semaine Médine à Mediapart. "Si on le fait, elle change de sens. Le morceau est une succession d’absurdités, d’oxymores. Cela correspond à un type d’écriture qui exacerbe les choses. La finalité étant d’exorciser la laïcité et lui redonner ses lettres de noblesse." Le rappeur poursuit son argumentation, citant plusieurs grands noms de la chanson française:

"Si l’on devait sortir les phrases de leur contexte comme cela, les morceaux de Brassens auraient aussi un tout autre sens. Par exemple, quand il fait sodomiser un juge dans Gare au Gorille à la fin de son morceau. Si on isolait une seule de ses phrases, elle signifierait autre chose. Si on isolait la phrase de Sardou qui dit que lui vient 'l’envie d’éclater une banque / De [s]e crucifier le caissier', cela ferait dire tout autre chose au morceau du chanteur et à sa carrière. Renaud disait aussi: 'La Marseillaise, même en reggae / Ça m’a toujours fait dégueuler'."

"Pour ajouter une touche d'humour, mon seul regret est de porter plainte contre la fille du doubleur français de Sylvester Stallone [Aurore Bergé est la fille de l'acteur Alain Dorval, NDLR]. Une voix qui a bercé mon enfance", indique encore Médine dans un message publié sur Twitter. "Après, sur les attaques qui m'ont été portées, je vais être très offensif et j'irai jusqu'au bout de ma démarche."

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV