BFMTV

Nabilla Benattia poste une photo sur Instagram, avant de l'effacer

Nabilla Benattia, starlette de téléréalité, a posté sur Instagram ce week-end une photo d'elle dans les bras de son (ex)-compagnon Thomas Vergara. Problème, la justice lui interdit de le faire...

La starlette Nabilla Benattia a fait un (bref) retour sur les réseaux sociaux ce week-end. Sortie de prison la semaine passée, la jeune femme a posté sur son compte Instagram une photo (effacée depuis mais visible ici) d'elle et de Thomas Vargara, dans les bras de l'un de l'autre. Suffisant chez certains pour y avoir un message tendre et subliminal adressé par Nabilla Benattia son (ex)-compagnon.

Problème, "il lui est interdit de rentrer en contact avec Thomas Vergara, même à travers les réseaux sociaux, et d'évoquer l'affaire dans les médias" avait expliqué le parquet en confirmant son départ de la maison d'arrêt de Versailles, jeudi dernier.

Son ancien manager évoque "leur lien fusionnel"

Par conséquent, dans un communiqué, la vedette de téléréalité avait annoncé "se retirer momentanément de la scène médiatique". La jeune femme de 22 ans se disait aussi "très éprouvée après cinq semaines de détention". 

"Jaja" Soltana, ancien manager de la starlette, espère maintenant qu'"elle passe à autre chose", "mais connaissant le lien fusionnel qui l'unit à Thomas, cela m'étonnerait fort qu'ils n'essayent pas de se voir en cachette", prédisait-il. "Elle l'aime encore et je doute que la justice arrive vraiment à les séparer", a-t-il insisté.

Un procès en 2015?

Nabilla Benatia est soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau au thorax de son petit ami, Thomas Vergara, dans une chambre d'hôtel de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), dans la nuit du 6 au 7 novembre, Nabilla Benattia, 22 ans, était écrouée depuis le 9 novembre.

La jeune femme a été placée sous contrôle judiciaire dans l'attente d'un éventuel procès, qui "ne devrait pas avoir lieu avant mi-2015, voire fin 2015", a précisé le parquet. 

Nabilla Benattia assure que son petit ami, Thomas Vergara, s'est blessé seul avec le couteau au cours d'une violente dispute. Son compagnon affirme lui que c'est la jeune femme qui tenait l'arme et qu'elle lui a porté un coup "dans la confusion" alors qu'il essayait de la maîtriser. Sa libération était intervenue deux jours après une confrontation de plus de quatre heures entre elle et son petit ami, un rendez-vous judiciaire qui n'a pas beaucoup fait progresser l'enquête. 

S.A. avec AFP