BFMTV

Un syndicat de police porte plainte contre le rappeur Jo Le Pheno pour incitation à la "haine anti-flic"

Le SCSI-CFDT et Alternative CFDT ont déposé plainte ce jeudi matin contre le rappeur parisien Jo Le Pheno. Ils dénoncent ses "menaces" et ses "appels aux meurtres de policiers".

"Les condés, c'est des petits cons qui méritent de se faire plomber", "Je pisse sur la justice et sur la mère du commissaire", "Il faut se défouler sur la flicaille". Telles sont les paroles que l'on peut notamment entendre dans les différents morceaux du rappeur Jo Le Pheno postés sur sa chaîne YouTube. Dans un communiqué publié ce mercredi 15 septembre, le SCSI-CFDT et Alternative CFDT dénoncent cette "haine anti-flic". Le syndicat de police a d'ailleurs déposé plainte ce matin au commissariat du 4e arrondissement de Paris contre le rappeur.

Le SCSI-CFDT et Alternative CFDT condamnent le fait que "des pseudos artistes déversent toute leur haine anti-flic sur Internet", notamment "à l'heure où les policiers sont les cibles des terroristes". Faisant référence au clip Bavure, qui cumule à l'heure actuelle 118.000 vues sur YouTube, le syndicat dénonce des "propos inadmissibles" qui se "superposent aux images incitant à la violence contre des policiers".

"La plus grande fermeté s'impose"

"Trop c'est trop! Jusqu’où va-t-on laisser certains individus insulter les valeurs de la République et ses représentants? Cette vidéo doit immédiatement être retirée de cette plateforme de diffusion et une procédure judiciaire engagée à l’encontre de ces délinquants. La plus grande fermeté s’impose", est-il écrit dans le communiqué. 

Alors que le SCSI-CFDT et Alternative CFDT ont saisi le ministre de l’Intérieur sur la question, le rappeur parisien, originaire du 20e arrondissement, a répondu à sa manière sur les réseaux sociaux à la polémique. Sur son compte Facebook, il écrit: "Vous n'êtes bon qu'à tourner et baver! Plainter, passer aux aveux, enchaîner les bavures et mentir au baveu (sic)".

F.M.