BFMTV

Un parti néo-zélandais condamné pour avoir utilisé Lose Yourself de Eminem

Eminem au Festival Lollapalooza à Chicago en 2014

Eminem au Festival Lollapalooza à Chicago en 2014 - Theo Wargo - Getty Images North America - AFP

Le parti politique avait utilisé sans l'autorisation de rappeur américain un morceau inspiré de son tube planétaire Lose Yourself.

Le Parti national, qui vient de perdre le pouvoir en Nouvelle-Zélande, a été condamné mercredi à verser 350.000 euros de dédommagements au chanteur Eminem pour l'utilisation indue lors de la campagne de 2014 de son tube Lose Yourself. La formation de centre-droit, qui avait remporté cette année-là ses troisièmes législatives d'affilée, vient d'être évincé du pouvoir par une coalition emmenée par les travaillistes, à la suite du scrutin de septembre.

Eight Mile Style and Martin Affiliated, le producteur du rappeur de Detroit, avait engagé des poursuites judiciaires en septembre 2014 en affirmant que le morceau Eminem Esque utilisé par le Parti national (PN) pendant sa campagne n'était autre que Lose Yourself. Cinq mois après deux semaines d'audiences, la Haute cour de Nouvelle-Zélande a annoncé mercredi qu'elle avait jugé le PN coupable, lui ordonnant de verser 600.000 dollars néo-zélandais (351.000 euros) au producteur.

Un tube emblématique

Les avocats de l'artiste américain avaient assuré à la Haute Cour qu'il n'avait jamais autorisé le PN à utiliser sa chanson. Ce titre emblématique du film 8 Mile a été classé par le magazine Rolling Stone parmi les 500 plus grandes chansons de tous les temps, et récompensé de deux Grammys et d'un Academy Award. Le PN soutenait de son côté que sa musique de campagne, bien qu'inspirée de Lose Yourself , était différente.

La formation politique plaidait la bonne foi, expliquant avoir acheté le morceau auprès d'un fournisseur de musiques reconnu et avoir reçu des assurances sur le fait qu'il n'y avait aucun risque de violation des droits d'auteurs. Dans un communiqué, le président du PN Peter Goodfellow a dit qu'il étudiait les implications de cette décision tout en indiquant qu'il se retournerait contre le fournisseur.

Une pratique répandue

Lors du procès, l'avocat du PN Greg Arthur avait assuré que copier des morceaux connus en restant juste en dehors des limites de ce qui tomberait sous le coup de la contrefaçon était une pratique répandue. Mais le conseil d'Eight Mile Gary Williams avait rappelé que Lose Yourself était "sans aucun doute le joyau de la couronne de l'oeuvre musicale d'Eminem".

"Les droits de la chanson sont surveillés de très près. En dépit de nombreuses demandes, elle n'a que très rarement été utilisée à des fins publicitaires", avait-il dit, en indiquant que son utilisation à des fins commerciales pourrait se monnayer plusieurs millions de dollars.

F.M. avec AFP