BFMTV

Taylor Swift retire ses chansons de Spotify

Taylor Swift à New York le 30 octobre 2014.

Taylor Swift à New York le 30 octobre 2014. - Jamie McCarthy - Getty Images - AFP

La chanteuse américaine Taylor Swift, dont l'album est sorti la semaine dernière, a retiré l'ensemble de ses chansons du site de streaming audio Spotify.

Utilisateurs de Spotify, ne cherchez plus Taylor Swift. La chanteuse américaine a décidé de retirer l'ensemble de ses chansons du site de streaming audio. 

Le site, qui auparavant donnait accès à quasiment la totalité du catalogue de la chanteuse country-pop, ne propose plus que quelques morceaux issus de collaborations comme la bande originale du film Hunger Games.

Dans un blog exposant sa déception de façon humoristique, le site de streaming musical a indiqué lundi que près de 16 millions de ses 40 millions d'utilisateurs avaient écouté des morceaux de Taylor Swift au cours du mois écoulé.

"C'est une histoire d'amour"

"Taylor, nous étions jeunes quand nous t'avons vue la première fois, mais maintenant il y a plus de 40 millions d'entre nous qui veulent que tu restes, restes, restes. C'est une histoire d'amour, bébé, dis simplement 'Oui'", a écrit Spotify, reprenant des paroles de chansons de la jeune femme.

Spotify et ses concurrents sont la bête noire de nombreux artistes et maisons de disques, qui arguent que les musiciens empochent peu de revenus et que les services de streaming musicaux dissuadent le public d'acheter des albums.

Le groupe suédois a rétorqué que près de 70% de son chiffre d'affaires était reversé dans l'industrie musicale. "Nous estimons que les fans devraient être capables d'écouter de la musique où et quand ils le souhaitent, et que les artistes ont absolument le droit d'être payés pour leur travail et protégés du piratage", a poursuivi le site.

Dévaluation de la musique

Sans prendre une action aussi drastique que Taylor Swift, de nombreux artistes d'envergure ont retardé la mise à disposition en streaming de leurs nouveaux albums afin de ne pas rater de ventes à la sortie de leur opus. En 2013, Thom Yorke, leader du groupe Radiohead avait ainsi annoncé retirer plusieurs de ses morceaux du service de streaming, lui reprochant d'engraisser ses actionnaires plus que les artistes. "Ne vous leurrez pas, les artistes que vous découvrez sur Spotify ne percevront rien. Pendant ce temps, les actionnaires vont se rouler dans l’oseille", avait-il tweeté. En 2011, Coldplay avait refusé de proposer son album Mylo Xyloto aux sites de streaming au moment de sa sortie. The Black Keys en ont fait de même avec leur dernier album sorti en 2014, Turn Blue, toujours absent de la plate-forme de streaming.

Taylor Swift n'avait pas commenté sa décision lundi mais le responsable de sa maison de disques Big Machine Records, Scott Borchetta, avait indiqué l'an dernier que les services de streaming participaient "à une course continuelle vers le bas" dans la dévaluation de la musique.

Le cinquième album de la chanteuse, intitulé 1989 comme l'année de sa naissance, est davantage pop que ses créations passées et devrait être le plus vendu en 2014, et peut-être depuis des années. Elle avait sorti son premier album à 16 ans. La jeune femme est la chanteuse la mieux payée en 2013 aux Etats-Unis selon Billboard

Magali Rangin avec AFP / Sujet Vidéo Philippe Dufreigne