BFMTV

Sylvie Vartan de retour à l'Olympia, la scène de ses débuts

Sylvie Vartan pause parmi les fauteuils de l'Olympia, le 6 septembre 2017

Sylvie Vartan pause parmi les fauteuils de l'Olympia, le 6 septembre 2017 - Martin Bureau - AFP

L'icône de la chanson française s'est produite dans la salle parisienne ce vendredi. Une scène qui l'a vue grandir au fil de ses 50 ans de carrière.

56 ans après son premier Olympia, Sylvie Vartan a retrouvé ce vendredi soir le music-hall parisien. La salle, où elle s'est produite des dizaines de fois, l'a vue enchaîner de nombreux tubes, du yéyé au rock en passant par le disco.

La première fois que Sylvie Vartan a foulé la scène de l'Olympia, c'était le 11 décembre 1961 en première partie de Gilbert Bécaud. Elle y retourne trois ans plus tard, cette fois comme star du concert. Ce sont les Beatles qui chaufferont la salle avant son entrée. 

Des sixties aux eighties

Ce vendredi, la chanteuse de 73 ans a interprété ses principaux succès des années 1960, illustrés par des images d'époque projetées sur la scène. Tous les copains, La plus belle pour aller danser, Comme un garçon, C'est bon de vous voir, Est-ce que tu le sais? ou En écoutant la pluie, autant de titres d'un temps "où la musique était gaie et légère, et qui accrochait les coeurs...", a analysé sur scène Sylvie Vartan, dont la voix et l'énergie sont intactes.

Après l'entracte, la chanteuse s'est attaquée aux années 1980, remontant jusqu'à ses titres plus récents: L'amour, c'est comme une cigarette, Qu'est-ce qui fait pleurer les blondes?, C'est fatal ou La Maritza, repris en choeur par le public debout.

Un morceau récent en final

"Je n'aime pas les au revoir. Je préfère le moment présent et rêver à l'avenir", a confié Sylvie Vartan en fin de concert avant d'interpréter un dernier titre récent, comme une résolution: "Je garderai toujours les cheveux au vent / Il faut qu'on rêve et qu'on roule cheveux au vent".

Une tournée et un album

Après un second concert à l'Olympia ce samedi, la chanteuse se produira le 23 septembre à Lyon, avant d'autres dates en tournée. Par ailleurs, un nouvel album devrait voir le jour en 2018. Un titre écrit et composé par Keren Ann est déjà enregistré tandis que Carla Bruni devrait de nouveau participer à cet opus, après avoir écrit Je chante le blues à la chanteuse. Vendredi soir, au balcon de l'Olympia, l'ancienne première dame était d'ailleurs accompagnée de son époux Nicolas Sarkozy.

B.P. avec AFP