BFMTV

Printemps de Bourges: fréquentation en hausse pour la 38e édition

Concert de Kavinsky au Printemps de Bourges, le 26 avril 2014.

Concert de Kavinsky au Printemps de Bourges, le 26 avril 2014. - -

Si la soirée qui a fait l'événement est celle qui a réuni Fauve, Détroit et Metronomy, c'est la seule à ne pas avoir fait le plein. Le programmateur Jean-Michel Dupas veut y voir un signe de la sortie de crise.

Le Printemps de Bourges, qui s'est achevé dimanche avec un concert de Tal, a accueilli 55.400 spectateurs payants et délivré 9.400 invitations. Le festival a enregistré une fréquentation en hausse pour sa 38e édition, marquée par le retour de Bertrand Cantat sur la scène des festivals.

La fréquentation globale (y compris les scènes gratuites et les manifestations organisées dans la ville) a totalisé 240.000 personnes et le taux de remplissage a atteint 92%. L'année dernière, la fréquentation globale avait totalisé 210.000 festivaliers, dont 53.700 spectateurs payants et 7.500 invitations.

La plupart des soirées sous le chapiteau du W, la plus grande scène du festival, ont affiché complet ou quasiment. Y étaient réunies quelques unes des têtes d'affiche de l'été, comme l'incontournable Stromae pour l'ouverture ou Shaka Ponk. Seule la soirée du jeudi, avec Fauve, Détroit et Metronomy, n'a pas fait le plein. Celle-ci a pourtant fait l'événement en marquant le retour symbolique de Betrand Cantat sur la scène des festivals.

Mark Berube, prix du jury des Inouïs

Sur le plan artistique, la semaine a été marquée par l'élégance de Catherine Ringer, avec son nouveau projet tango Plazia Francia, par les audaces de la jeune Christine & The Queens ou encore par l'énergie rock des Irlandais de The Strypes. Du côté des découvertes, le Québécois Mark Berube a remporté le prix du jury des Inouïs, la scène tremplin du festival. La rappeuse Billie Brelock a remporté le prix du Printemps de Bourges.

"On a trouvé que c'était un Printemps plein de ferveur et d'enthousiasme, beaucoup plus que l'an passé, que ce soit du côté du public ou des artistes. On va être optimiste et dire que le Printemps annonce la sortie de crise", a dit le programmateur Jean-Michel Dupas.

Les dates de l'édition 2015 n'ont pas encore été fixées.

A. D. avec AFP