BFMTV

Londres coupe le son à Bruce Springsteen et Paul McCartney

BFMTV

Bruce Springsteen et Paul McCartney ont fait les frais de la police ce samedi soir à Londres. Le boss est connu pour ses concerts fleuve. Quand Paul MacCartney le rejoint sur scène, on peut s’attendre à du bruit jusqu’au bout de la nuit. La police londonienne en a décidé autrement.

Après plus de trois heures de concert sous une pluie battante, l’ambiance est électrique sur la pelouse de Hyde Park. En fin de concert, lorsque Paul MacCartney s’invite sur scène, Bruce Sprinsgteen n’a pas l’intention de s’arrêter, il s’exclame : “ça fait 50 ans que j’attends ça !”.

Springsteen n’en est qu’à son 39e morceaux

Le concert s’étire, les deux stars revisitent des grands classiques du rock comme Twist and Shout. La fête est bien partie pour s’éterniser. Bruce Springsteen n’en est qu’à son 39e morceaux. Après une demi-heure de plus que prévue, la police décide tout simplement de couper les micros. 

Les amplis sont débranchés

Les amplis sont débranchés, la foule se met à huer dans l’espoir que l’on remette le son. Les deux vétérans du rock essayent de remercier, sans micro, les 76.000 fans présents. Mais ce soir-là, il est écrit, qu’outre-Manche, il n’est pas question de jouer avec le couvre-feu. La police a décidé d’interrompre le show provoquant le mécontentement des musiciens, des fans et même de la municipalité.

C’est une mauvaise publicité avant les JO

Le maire de Londres a regretté cette décision, c’est une mauvaise publicité juste avant les Jeux olympiques a-t-il indiqué lors d'une interview à la radio. Il a rassuré les futurs visiteurs, pendant l’événement sportif, cet excès de zèle ne se reproduira plus.