BFMTV

Les Rolling Stones vont reprendre leur tournée en Europe avec une escale à Marseille

Les Rolling Stones en concert à Paris en octobre 2017

Les Rolling Stones en concert à Paris en octobre 2017 - Patrick Kovarik - AFP

Les "papys du rock", qui n'avaient pas donné de concert à Marseille depuis 15 ans, se produiront dans la cité phocéenne le 26 juin prochain.

Les Rolling Stones débarquent dans le sud de la France. Les rockeurs reprendront, du 17 mai au 8 juillet, leur tournée des grands stades d'Europe qu'ils avaient débutée à l'automne dernier. Et feront, dans ce cadre, une escale à Marseille le 26 juin, où ils ont déjà joué à plusieurs reprises, pour la première fois en 1966, et pour la dernière en 2003.

Cette reprise de la tournée Stones-No Filter emmènera Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ron Wood en Irlande, Grande-Bretagne, Allemagne, France, République Tchèque et Pologne, selon un communiqué du groupe publié lundi. 

De nouveau, les "papys du rock" joueront dans des temples européens du sport, faisant vibrer entre autres les stades olympiques de Londres et Berlin et des enceintes emblématiques comme le stade Vélodrome à Marseille, Old Trafford à Manchester, Murrayfield à Edimbourg ou la Mercedes-Benz Arena de Stuttgart.

Classiques et surprises

La billeterie ouvrira le 2 mars pour les concerts au Royaume-Uni, en Allemagne et en Pologne, et les billets du concert marseillais seront quant à eux mis en vente le vendredi 16 mars.

Le communiqué précise que les légendes du rock offriront aux spectateurs, comme lors de leur tournée automnale, de nombreux classiques à commencer par Satisfaction, mais incluront aussi des chansons inattendues et des "surprises" issues de leur impressionnant répertoire.

Les Rolling Stones avaient déjà donné l'an dernier dans le cadre de leur tournée No Filter une série de concerts dans des stades européens, qui s'était achevée en France en octobre avec trois concerts à guichets fermés, joués pour l'inauguration de la U Arena de Nanterre, en région parisienne.

N.B. avec AFP