BFMTV

Le duo Air se lance dans une tournée anniversaire pour ses 20 ans

Le groupe Air en février 2005 à Paris

Le groupe Air en février 2005 à Paris - Joel Saget - AFP

Le duo emblématique de la scène électro française fête son vingtième anniversaire avec une tournée internationale qui met à l'honneur ses plus grands tubes.

Air se remet en suspension le temps d'une tournée anniversaire marquant ses 20 ans d'existence, tournée qui passait dimanche soir par le festival We Love Green à Paris.

Dans le Bois de Vincennes, face à des milliers de festivaliers chaussés pour beaucoup de bottes sur des terrains boueux, Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin ont débarqué sur scène peu après 21h pour un show "best-of" avec au programme des tubes nommés Venus, Sexy Boy, La Femme d'argent, Kelly Watch the Star...

"Au moment où on a fait ces morceaux, on espérait évidemment qu'ils seraient intemporels. En les rejouant aujourd'hui, on s'aperçoit qu'ils ont gardé leur fraîcheur", a estimé avant ce concert Nicolas Godin. 

Un son à part

Né au milieu des années 90, Air s'est imposé comme une figure de l'électro à la française, qui a conquis la planète sous la terminologie de "French touch", aux côtés de Daft Punk ou Cassius.

"C'était une époque propice pour la scène électronique à Paris. Il y avait un gros circuit de gens qui se faisaient écouter leurs morceaux auto-produits, on a été pris dans cette énergie", rappelle Nicolas Godin.

Avec un "son" à part, plus lent, plus atmosphérique que ses comparses: "On appliquait les méthodes de la musique électro mais avec une musique lente, pour le plaisir planant, alors que les autres étaient dans quelque chose de plus festif", ajoute Jean-Benoît Dunckel.

"Monter sur scène, cela reste magique"

A l'exception d'une bande originale de film en 2012, le duo n'a pas sorti d'album depuis 2009. Nicolas Godin a publié l'an dernier son premier album solo (Contrepoint), son compère a mené des projets parallèles avec Darkel ou Starwalker.

A défaut de nouvel album, qui n'est pas l'ordre du jour, Air fête donc ses vingt ans avec une vingtaine de dates: il donnait au We Love Green le deuxième de ses trois concerts en France, avant les Eurockéennes prévues début juillet. Des concerts sont aussi prévus au Montreux Jazz Festival (1er juillet) et à Bruges (le 10 juillet).

"Le fait que le disque n'ait plus de valeur commerciale a un peu tué l'excitation de faire des albums, alors que l'excitation de monter sur scène, cela reste magique", estime un groupe qui vient par ailleurs de sortir un double best-of ("twentyears") mêlant hits et raretés.

N.B. avec AFP