BFMTV

L’Opéra Bastille met les enfants à l’honneur

BFMTV

L’Opéra Bastille s’apprête à accueillir un spectacle un peu particulier. Ce vendredi soir et tout le week-end, des enfants monteront sur la scène du prestigieux opéra pour trois représentations de L’oiseau de glace, 100% gratuites.

Les yeux grands ouverts, Flassou et ses camarades ne veulent rien rater de ce jour très particulier. "Ils nous ont habillé, maquillé, coiffé. Comme ça avec les paillettes on dirait qu’on devient une star. Et ce n’est pas tout le temps que ça arrive de se produire à l’Opéra", confie-t-elle. Et encore moins en tant que jeune violoniste. Mais il faut dire que ces jeunes sont particulièrement motivés.

Ils ont appris à jouer du violon en dix mois seulement

À tout juste dix ans, ils ont appris à jouer du violon en dix mois seulement grâce à une violoniste de l’opéra. "Elle m’a appris à poser le premier doigt, le deuxième et le troisième. Et à bien tenir mon violon, pas n’importe comment", explique l’un d’entre eux. Et il n’y pas que le violon que ces 57 élèves de Paris, Créteil et Sarcelles ont dû apprendre pour monter sur scène. La liste des exigences est plutôt longue : "Il faut bien apprendre les accords, les déplacements. Il ne faut pas se gratter, ne pas parler, regarder la chef d’orchestre et ça peut faire un bon opéra."

À tout juste dix ans, ils ont appris à jouer du violon en dix mois seulement grâce à une violoniste de l’opéra. "Elle m’a appris à poser le premier doigt, le deuxième et le troisième. Et à bien tenir mon violon, pas n’importe comment", explique l’un d’entre eux. Et il n’y pas que le violon que ces 57 élèves de Paris, Créteil et Sarcelles ont dû apprendre pour monter sur scène. La liste des exigences est plutôt longue : "Il faut bien apprendre les accords, les déplacements. Il ne faut pas se gratter, ne pas parler, regarder la chef d’orchestre et ça peut faire un bon opéra."

À tout juste dix ans, ils ont appris à jouer du violon en dix mois seulement grâce à une violoniste de l’opéra. "Elle m’a appris à poser le premier doigt, le deuxième et le troisième. Et à bien tenir mon violon, pas n’importe comment", explique l’un d’entre eux. Et il n’y pas que le violon que ces 57 élèves de Paris, Créteil et Sarcelles ont dû apprendre pour monter sur scène. La liste des exigences est plutôt longue : "Il faut bien apprendre les accords, les déplacements. Il ne faut pas se gratter, ne pas parler, regarder la chef d’orchestre et ça peut faire un bon opéra." La preuve en est, pendant trois jours, ces petits musiciens en herbe partageront l’affiche avec les plus grands. Leur spectacle L’oiseau de glace est programmé entre le Barbier de Séville et Arabella.