BFMTV

L’histoire de La Chanson des Restos, un tube signé Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman, le 7 janvier 1987

Jean-Jacques Goldman, le 7 janvier 1987 - Georges Bendrihem - AFP

Le chanteur a composé et écrit le célèbre hymne des Enfoirés et des Restos du Coeur à la demande de Coluche, en 1986.

Les Enfoirés perdent l’un des membres les plus emblématiques de la troupe: Jean-Jacques Goldman. L’artiste de 65 ans a décidé de quitter les artistes qu’il portait et accompagnait depuis 1986 en raison de son manque de "créativité et d’idées".

Le chanteur a pourtant, largement contribué au succès des Enfoirés, créés par Coluche dans le cadre du lancement de l’association caritative des Restos du Cœur.

Coluche l'artiste à l'origine du tube

A l’époque, l’humoriste était déjà engagé dans le social depuis quelques temps, et clamait haut et fort en avoir "marre de voir les pauvres crever de faim dans le pays de la bouffe". Le 26 septembre 1985, au lendemain de son faux mariage avec Thierry Le Luron, Coluche lance donc un appel sur Europe 1: "J'ai une petite idée comme ça, un resto qui aurait comme ambition au départ de distribuer 2.000 à 3.000 couverts par jour en hiver".

Pour accompagner son projet, Coluche voit les choses en grand et sollicite alors Jean-Jacques Goldman. Le comique entre dans sa loge à la fin d’un concert qu’il donnait au Zénith et lui propose d’écrire et de composer une chanson: "Salut! Il nous faudrait une chanson pour les Restos du cœur, un truc qui cartonne, qui nous fasse gagner beaucoup d'argent. Toi tu sais faire". "Pour quand?", lui rétorque alors l’artiste, en ce temps-là très inspiré. "La semaine prochaine", lui répond Coluche.

1986: une année noire pour l'association 

Jean-Jacques Goldman n’aura pas besoin d’autant de temps: en seulement trois jours le tube très accrocheur La Chanson des Restos est terminée. Quatre célébrités sont alors appelées au Studio Gang à Paris en janvier 1986 pour poser leurs voix sur ce qui deviendra l’hymne des Enfoirés: Michel Platini, Nathalie Baye, Michel Drucker et Yves Montand. Seul Daniel Balavoine manque à l'appel. Premier parrain des Restos du Cœurs, l’artiste a perdu la vie dans un accident d'hélicoptère au cours du Paris-Dakar la même année.

Le 19 juin 1986, trois mois après la sortie du single, les Restos perdent également leur ambassadeur Coluche, qui se tue dans un accident de moto, à l’âge de 41 ans.

Trente ans plus tard, les Restos du Cœur œuvrent toujours, tout comme les Enfoirés, qui devront désormais se passer de Jean-Jacques Goldman.

Romain Iriarte