BFMTV

Eurovision 2018: la Chine censure des tatouages et un couple gay

En raison des tatouages du chanteur albanais Eugent Bushpepa, sa performance a été censurée par le diffuseur chinois MangoTV

En raison des tatouages du chanteur albanais Eugent Bushpepa, sa performance a été censurée par le diffuseur chinois MangoTV - Francisco Leong - AFP

La plateforme chinoise MangoTV n'a pas diffusé les prestations de l'Irlande et de l'Albanie, qui ont pourtant gagné leur place pour la finale de l'Eurovison.

Le concours de l'Eurovision a été victime en Chine de l'actuelle campagne des autorités contre les contenus déviants: la demi-finale diffusée sur l'internet chinois a été expurgée d'un couple gay et d'un artiste tatoué.

La demi-finale a été diffusée mercredi sur la plateforme chinoise MangoTV. Mais sans la prestation du chanteur albanais Eugent Bushpepa, tatoué aux bras, ni celle d'un duo irlandais, qui comprenait une danse romantique entre deux hommes. Le site internet a également flouté des drapeaux arc-en-ciel présents dans le public, symboles traditionnels du mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres).

En 2014, le sacre de la drag queen à barbe Conchita Wurst, représentante de l'Autriche, avait été un moment marquant de l'histoire de l'Eurovision, où l'on voit régulièrement des drapeaux arc-en-ciel flotter aux côtés de ceux des pays en lice.

Les "contenus homosexuels" interdits

L'homosexualité est de plus en plus acceptée au sein de la population chinoise, notamment chez les jeunes urbains. Mais elle reste quasi-taboue dans les films et séries télévisées. Et tout "contenu homosexuel" est interdit de diffusion sur les sites internet de streaming.

MangoTV possède les droits exclusifs de diffusion du concours de l'Eurovision pour la Chine. Le site internet n'a pas pu être joint pour commenter l'affaire. Un porte-parole de la chaîne de télévision Hunan TV, responsable de la plateforme vidéo, a indiqué "ne pas être au courant" des coupes effectuées.

Les deux candidats qualifiés pour la finale

Ce tour de vis s'inscrit dans le cadre de l'opération lancée par le Parti communiste au pouvoir afin d'expurger de l'internet tout contenu déviant des "valeurs centrales du socialisme". Les autorités interdisent depuis janvier les tatouages à la télévision. Des footballeurs tatoués de l'équipe nationale de Chine ont été forcés de porter des bandages cachant leurs tatouages durant des matches internationaux, avait indiqué la presse chinoise en mars.

Les candidats albanais et irlandais se sont qualifiés pour la finale de l'Eurovision. MangoTV n'a pas confirmé ni infirmé une éventuelle diffusion de leurs chansons pour la 63e édition de la compétition annuelle européenne de chanson qui désignera samedi à Lisbonne le successeur du jazzman portugais Salvador Sobral, dernier vainqueur d'un rendez-vous audiovisuel où l'excentricité est parfois de mise.

F.M. avec AFP