BFMTV

Eurovision 2015 : la Finlande mise sur un groupe de trisomiques punk

PKN

PKN - Lehtikuva Markku Ulander - AFP

Pour la 60e édition de l'Eurovision, le pays nordique espère succéder à Conchita Wurst grâce au groupe PKN composé de quatre handicapés mentaux.

Pour le concours de la chanson de l’Eurovision 2015, la Finlande a décidé de miser sur le groupe punk PKN (Pertti Kurikan Nimipaivat). La particularité de ce dernier est que ses quatre membres sont handicapés mentaux. Pertti Kurikka, Kari Aalto, Sami Helle et Toni Välitalo souffrent d'autisme et de trisomie 21. Plébiscité par 37,4% des votants samedi lors de la finale nationale, le groupe s’est imposé pour rejoindre le 19 mai prochain au Wiener Stadthalle de Vienne, la première demi-finale du concours.

Pour tenter de se qualifier pour la finale, PKN chantera son titre "Aina mun pitaa" ("Chaque fois que je le dois").

"Nous nous rebellons contre la société mais pas de manière politique"

"Nous ne voulons pas que les gens votent pour nous par pitié, nous ne sommes pas si différents des autres, juste des gars normaux avec un handicap mental", a toutefois confié Sami Helle au Guardian. "Notre style, c'est le punk rock. Nous n'en changerons pour personne car c'est comme ça qu'on est. Nous nous rebellons contre la société mais pas de manière politique. Beaucoup de gens viennent à nos concerts, nous avons beaucoup de fans", a-t-il ajouté.

PKN s’est formé en 2009, lors d’un atelier pour les personnes souffrant de déficience intellectuelle. Le groupe a rencontré le succès en 2012 grâce à un documentaire intitulé "The punk syndrome" ("Kovasikajuttu").

Romain IRIARTE