BFMTV

David Bowie n'avait pas les yeux vairons et autres anecdotes sur le chanteur

David Bowie en concert à La Courneuve, le 3 juillet 1987.

David Bowie en concert à La Courneuve, le 3 juillet 1987. - Bertrand Guay - AFP

David Bowie a vécu une vie telle que seules les rock stars peuvent connaître: une créativité infinie baignée de tous les excès imaginables. Une trajectoire qui réserve aussi quelques surprises à ceux qui ne la connaissent pas sur le bout des doigts. La preuve en dix exemples.

L'une des dernières icônes du rock a tiré sa révérence. David Bowie, qui venait de fêter son anniversaire en offrant un dernier album au monde, Blackstar, a réalisé sa dernière transformation. Evidemment, sa légende lui survit: une vie pleine de génie, d'excès, et de petites histoires.

> Il n'avait pas les yeux vairons

David Bowie a bien quelque chose de particulier aux yeux, mais ce n'est pas de l'hétérochromie (on dit des yeux qu'ils sont vairons lorsqu'ils ne sont pas tous les deux de la même couleur). Lorsqu'il était en enseignement technique, il s'est battu à propos d'une fille avec l'un de ses meilleurs amis, George Underwood. Celui-ci l'a frappé au visage. La bague qu'il portait a causé une paralysie de la pupille dans l'œil gauche de Bowie. Aujourd'hui, ses yeux apparaissent différents parce que la pupille de l'un est tout le temps dilatée: c'est une aniscorie. Cela n'a pas ébranlé leur amitié: George Underwood est l'auteur de plusieurs visuels d'albums de David Bowie.

David Bowie en concert le 14 juillet 1997, au Parc des Princes, à Paris.
David Bowie en concert le 14 juillet 1997, au Parc des Princes, à Paris. © Jack Guez - AFP

> Il a eu des relations sexuelles avec Mick Jagger

La vie sexuelle de David Bowie a été notoirement débridée, et quel que soit le genre du partenaire, à tel point qu'on a pu le considérer comme un ambassadeur de la bigamie. Plusieurs biographies se sont penchées sur le sujet. En 2013, son ex-femme Angie en révèle de nombreux détails au Sun. Elle raconte notamment qu'elle a surpris son époux au lit avec Mick Jagger en 1973. Une découverte qu'elle a accueillie avec philosophie: "Vous avez passé une bonne nuit les gars?"

Mick Jagger en concert avec les Stones à Hertshire, en Angleterre, le 22 août 1976.
Mick Jagger en concert avec les Stones à Hertshire, en Angleterre, le 22 août 1976. © AFP

> Il a dansé le moonwalk avant Michael Jackson

Quoi? Le Roi de la pop n'a pas inventé sa danse iconique? Non, car ce pas de danse avait déjà été réalisé par David Bowie au cours de sa tournée Diamond Dogs, en 1974. Il lui vient de son apprentissage du mime, sous l'autorité de Lindsay Kemp d'Etienne Décroux. Ce dernier était aussi le maître du mime Marceau, et on le tient pour l'inventeur de cette fameuse marche arrière. Et oui, Bowie a aussi été mime.

> Il a défendu les hommes aux cheveux longs

David Bowie a beaucoup fait pour certaines minorités, et en particulier les adolescents qui avaient du mal à accepter leurs différences dans des sociétés traditionalistes. Mais avant d'être une égérie bisexuelle, il avait déjà défendu les cheveux longs. Il apparaît ainsi en 1964 dans un programme de la BBC en tant que fondateur de la "société de prévention de la cruauté envers les hommes aux cheveux longs", et y fait des déclarations fortes: "Ce n'est pas très gentil quand des gens vous appellent "Chérie", ou autres..."

> Un avant-dernier album préparé dans le secret total

En 2013, David Bowie gardait avec beaucoup de jalousie un secret: il préparait un nouvel album, The Next Day. Il était tellement soucieux d'empêcher toute fuite que même son équipe de relations presse n'était au courant de rien. Il l'a enregistré dans un studio avec un ou deux dtechniciens à qui il a fait signer un accord de confidentialité. Il décida de donner l'information, en même temps qu'un premier single, le jour de son anniversaire, le 8 janvier. Par-dessus le marché, le clip de la chanson éponyme fera scandale.

> Il ne buvait jamais de thé

Un Anglais qui ne boit jamais de thé? Il y a bien des Français qui n'aiment pas le fromage... Le magazine musical britannique NME rapporte que le chanteur était victime d'une phobie de sa boisson nationale après un incident qui se serait passé à ses cinq ans. Il n'aurait ensuite plus jamais voulu toucher une tasse de thé, qu'elle comporte un nuage de lait ou non.

> Il s'est fait troller par ses fans

David Bowie a une chanson fréquemment considérée comme un navet, voire, parfois, la pire de toutes. The Laughing Gnome pourrait être un bon générique de dessin animé pour les moins de 6 ans s'il n'était pas ponctué de tous ces insupportables rires de gnomes au synthétiseur. Lorsqu'en 1990 le chanteur a demandé à ses fans de lui suggérer par téléphone quelle chanson il devait absolument intégrer à sa prochaine tournée, devinez laquelle est arrivée en tête. Bizarrement, il ne l'a pas chantée. Jugez vous-mêmes.

> Il joue tous les instruments sur une version de Rebel Rebel

David Bowie est un véritable homme-orchestre. Son album Diamond Dogs vient après Ziggy Stardust et s'inspire du 1984 de George Orwell, dont il aurait dû être une interprétation si les ayants-droits avaient accepté. C'est dans cet album qu'on trouve cette chanson au riff entêtant: Rebel rebel. Il existe une version alternative de ce morceau dans lequel Bowie joue lui-même chacun des instruments. Y compris le riff légendaire.

> Il a protégé son urine d'un magicien 

On sait tous que David Bowie a traversé des périodes difficiles et que son addiction aux drogues en général, et à la cocaïne en particulier, n'a pas été exagérée. NME rapporte que dans ses pires moments de psychose, dans les années 70, il aurait stocké son urine dans un réfrigérateur pour la protéger. Au cas où un magicien voudrait la lui voler. On n'est jamais trop prudent.

La cuillère à cocaïne que Bowie gardait toujours sans sa poche en 1974, alors qu'il enregistrait l'album "Diamond Dogs".
La cuillère à cocaïne que Bowie gardait toujours sans sa poche en 1974, alors qu'il enregistrait l'album "Diamond Dogs". © Johannes Eisele - AFP

> Une sucette dans l'œil, il a puni son public d'un loooong concert

Nous sommes à Oslo, le 22 juin 2004. David Bowie joue sa troisième chanson au Norwegian Wood festival quand le drame se produit: une fan lui lance une sucette, qui se plante dans l'oeil déjà abîmé de la rock star. Après que son équipe l'a aidé à retirer l'objet contondant de sa tête, Bowie a demandé à son public de 7.500 personnes qui était l'auteur du forfait. La jeune fille (qui se confiera ensuite à la presse locale), n'ose pas se manifester. Il décide alors de "punir" le public d'un bonne rallonge: à 57 ans, il chantera, blessé, 27 morceaux pour une durée de plus de 2h20.