BFMTV

Commémorations à Nice: submergé par l'émotion, Calogero n'a pas pu finir sa chanson

Calogero sur la scène du Zénith de Paris lors des Victoires de la Musique en 2015

Calogero sur la scène du Zénith de Paris lors des Victoires de la Musique en 2015 - Bertrand Guay - AFP

Le chanteur interprétait le titre Les Feux d'artifice lors du concert hommage aux victimes de l'attentat perpétré l'an passé. Trop ému, il a été contraint d'écourter sa prestation.

C'était l'un des très nombreux moments forts qui ont marqué cette journée d'hommages. Ce vendredi soir à Nice, Calogero est monté sur scène à 22h35 sur la promenade du Paillon pour interpréter son titre Les Feux d'artifice, en hommage aux 86 victimes de l'attentat survenu le 14 juillet l'an dernier sur la promenade des Anglais. Mais alors qu'il s'apprêtait à jouer les dernières notes de ce piano-voix, la voix du chanteur s'est brisée.

Après une nouvelle tentative pour réciter ses derniers vers, Calogero s'est tu et a terminé sa partition avant de fondre en larmes en cachant son visage derrière ses mains, soutenu par les applaudissements du public. 86 ballons ont été lâchés quelques instants plus tard.

Une soirée riche en émotion

Cette chanson, choisie aux préalable par les familles des victimes, venait clôturer une soirée hommage. De nombreux artistes se sont mobilisés. Avant Calogero, plusieurs comédiens français, dont François Berléand, Michèle Laroque et Line Renaud, ont lu des textes d'auteurs niçois. L'orchestre philharmonique de Nice et le choeur de l'Opéra ont également interprété du Verdi, Piazzolla, Orff et Puccini. 

Benjamin Pierret