BFMTV

Cloclo, star de Drouot

La vente aux enchères entièrement consacrée à Claude François, samedi 25 mai à Paris à l'occasion du 35e anniversaire de la disparition du chanteur, a rapporté un total de 213.600 euros.

La vente aux enchères entièrement consacrée à Claude François, samedi 25 mai à Paris à l'occasion du 35e anniversaire de la disparition du chanteur, a rapporté un total de 213.600 euros. - -

Une vente aux enchères entièrement consacrée à Claude François, organisée samedi à Paris à l'occasion du 35e anniversaire de la disparition du chanteur, a rapporté au total plus de 200.000 euros.

C'était la toute première vente entièrement consacrée au chanteur depuis sa disparition il y a 35 ans.

Ils sont venus pour s'offrir une parcelle de leur idole ou replonger dans l'univers satin et paillettes des années 60/70: Claude François a fait salle pleine samedi à l'Hôtel Drouot à Paris.

À l'entrée de la salle où sont exposés les objets personnels et souvenirs du chanteur vendus aux enchères, l'ambiance est électrique. Il n'y a pas de place pour tout le monde, même si la vente peut aussi être suivie sur écran dans une autre salle.

Monique Jan est venue de Suisse pour vendre la mèche : une authentique mèche de cheveux de l'idole, datant de 1968 et scellée par de l'adhésif transparent sur une carte de visite du chanteur. "J'avais 14 ans quand je l'ai gagnée à un concours", raconte-t-elle.

"Claude est le premier amour de ma vie", confie Monique, avant d'expliquer: "La vie passe. Ça fait plus de 40 ans qu'elle est avec moi, je me suis dis que d'autres fans plus jeunes que moi pourraient apprécier de l'avoir". Elle ne sera finalement pas vendue.

"Il y avait une attente"

Lynda Trouvé, commissaire priseur de la maison d'enchères Coutau-Bégarie, organisatrice de la vente, évalue l'assistance entre 200 et 250 personnes. "Il y avait une attente".

Il a fallu une année entière à la maison Coutau-Bégarie pour réunir quelque 250 lots, souvenirs, affiches, disques d'or, tenues légendaires, dont une superbe veste de scène rouge portée lors d'un concert au Forest National de Bruxelles en janvier 1974. Elle a décroché la meilleure enchère, à 36.851 euros frais inclus, pour une estimation entre 12.000 et 15.000 euros. La vente a totalisé un produit total de 213.600 euros, frais inclus.

Les vêtements et effets portés par le chanteur se sont particulièrement bien vendus. C'est notamment le cas de la dernière montre de Claude François, une montre Cartier vendue 23.735 euros.

Les enchères portaient aussi sur des pièces du Moulin de Dannemois, la résidence principale de Claude François dans l'Essonne. Deux paires de poignées de porte en bronze, aux initiales "CF", ont été vendues 4.622 euros et 2.875 euros.

En revanche, des clichés érotiques réalisés par le chanteur et signés de son pseudonyme François Dumoulin, ont eu moins de succès. Trois lots sur quatre seulement ont été vendus, en-dessous de leur estimation.