BFMTV

Chaleur, foot, imprévus, rencontres... Que se passe-t-il dans les coulisses des festivals?

Catherine Ringer au festival Rock In Evreux le samedi 30 juin

Catherine Ringer au festival Rock In Evreux le samedi 30 juin - Hervine Mahaud / BFMTV.com

Avec des centaines de programmations éclectiques, les festivals sont devenus des rendez-vous incontournables de l’été. L’occasion pour les festivaliers de découvrir de nouveaux noms et, pour les artistes, de montrer l’étendue de leurs talents. BFMTV.com vous emmène dans les coulisses...

La saison des festivals, rendez-vous incontournables de l’été, bat son plein. De juin à septembre, chanteurs, DJ, musiciens sillonnent les quatre coins de la France à raison de plusieurs shows par semaine pour le plus grand bonheur des festivaliers. Comment les artistes vivent ce marathon estival? Comment se préparent-ils à conquérir de nouveaux fans au cœur de l’été? BFMTV.com a rencontré le groupe Hyphen Hyphen et le DJ Feder au festival Rock In Evreux pour répondre à ces questions.

Se préparer pour affronter l’été

Loin d’être des "concerts bis" lors desquels les artistes ne font que rejouer les morceaux qui ont fait leur succès, les festivals sont en réalité des moments clés qu’il ne faut pas négliger. Le but étant de "conquérir un public" explique le DJ français Feder (de son vrai nom Hadrien Federiconi) connu du grand public depuis son tube Goodbye sorti en 2014.

"Dans un festival, les spectateurs viennent pour voir tous les artistes. Ils ont besoin d’être séduits et je n’ai qu’une heure pour y parvenir."

Pour atteindre cet objectif, les artistes préparent autant leurs tournées estivales que leurs concerts. Et cela passe d’abord par une bonne condition physique. Le groupe pop rock électro Hyphen Hyphen, qui va enchaîner une centaine de dates jusqu’en 2020 pour promouvoir son nouvel album HH, a ainsi eu recours à un coach sportif "pour pouvoir tenir le rythme".

Une nécessité pour ce trio énergique composé de Santa (chant), Adam (guitare) et Line (basse) surtout lorsque la représentation a lieu un jour de forte chaleur, comme samedi 30 juin à Evreux où la température dépassait les 30°C à l’ombre.

Feder quant à lui essaie de se reposer un maximum et de profiter de ses proches avant d’entamer l’été.

"Après, c'est en flux tendu avec 4-5 dates par semaine. C’est vraiment du sport, il faut faire attention à ce que l’on fait à côté", prévient-t-il.

Satisfaire un public aussi curieux qu’exigeant, ne s’improvise pas. Les artistes sélectionnent en amont les titres qui ont le pouvoir d’emporter les foules.

"Les chansons que l’on choisit de jouer en festival ne vont pas être les mêmes qu’en concert. On les muscle pour qu’elles résonnent plus dans les grands espaces", précisent Santa, Line et Adam des Hyphen Hyphen qui ont joué samedi sur une scène installée à l’hippodrome d’Evreux.

Pour plaire au plus grand nombre de festivaliers, Feder retravaille ses lives en y incorporant notamment des morceaux d’autres artistes, comme Hotline Bling de Drake ou Wild Thoughts de DJ Khaled et Rihanna, qu’il aura remixés pour l’occasion.

"Ça nous change des concerts"

Si l’été ne rime donc pas avec vacances, les artistes savent à quel point cette saison est cruciale pour leur carrière. C’est même le point culminant de l’année pour Feder qui, en plus des festivals, mixe dans les clubs.

"Pour les DJ, l’été c’est du travail. Je ne peux pas me permettre de partir en vacances pendant cette période", explique-t-il.

Mais le producteur de deep-house originaire de Nice essaie de s’octroyer des moments de détente, comme un petit foot avec les membres de son équipe avant de mettre le feu sur scène.

La saison estivale est attendue avec impatience par les Hyphen Hyphen qui étaient ravis de retrouver la scène ébroïcienne après un premier passage réussi en 2016 lors de la dernière édition du Rock dans tous ses états.

"Ça nous change un peu des concerts, confie Line. Déjà parce qu'on est dehors, qu'il fait beau. Et parce qu'on croise des personnes différentes de d'habitude comme les bénévoles des festivals." "Et aussi d'autres artistes", renchérit Adam. "D'ailleurs, certains sont devenus des amis comme par exemple Jain ou Feu! Chatterton. On les croise souvent, c'est agréable de se revoir. Alors que c'est moins possible en concert."

Feder aussi apprécie le côté convivial des festivals.

"Comme ça fait des années que je tourne avec les mêmes personnes dans les festivals, je retrouve des amis comme les Synapson qui sont là ce soir. Mais aussi tous ceux qui contribuent à créer les festivals. Ici (au festival Rock In Evreux, NDLR) j'ai retrouvé mon ancien 'sondier' qui s’occupe maintenant de Pete Doherty."

"On appréhende un peu"

Si l'ambiance est donc bon enfant la plupart du temps, cela n'empêche pas nos artistes d'être confrontés à quelques déconvenues. Des contrariétés qu'ils préfèrent vite oublier pour ne retenir que le meilleur.

"Même dans les conditions les plus catastrophiques, on a toujours trouvé un twist pour que ce soit une super soirée", explique Adam.

Mais ce que les Hyphen Hyphen n’avait pas anticipé cette fois, c’est de jouer en même temps qu'un sévère concurrent: l’équipe de France.

"On appréhende un petit peu", confie Line peu de temps avant le début du match samedi après-midi opposant les Bleus contre l'Argentine en 8ème de finale de la Coupe du Monde.

Malgré cet imprévu, le trio a une nouvelle fois réussi à emporter les festivaliers d’Evreux.

Feder, lui, a vu son passage au Printemps de Bourges 2017 annulé à cause d’un départ de feu au niveau d’un câble d’alimentation de la sono.

"Tout le monde était dégoûté. J'étais dans les coulisses et le public m'attendait, ça n'a pas pu se faire. Mais cette année, je suis retourné au Printemps de Bourges et ça s'est super bien passé."

C'était même une ambiance de feu, "une bombe à retardement" pour rattraper l'annulation de la précédente édition, se réjouit le DJ qui a malheureusement joué de malchance encore une fois. Dimanche 1er juillet, le dernier jour du festival Garorock a dû être annulé à la suite de l'alerte aux orages.

Hervine Mahaud