BFMTV

Ce que Calogero chantera lors des commémorations de Nice, ce 14 juillet

Calogero sur la scène du Zénith de Paris lors des Victoires de la Musique en 2015

Calogero sur la scène du Zénith de Paris lors des Victoires de la Musique en 2015 - Bertrand Guay - AFP

Calogero chantera à Nice, ce 14 juillet, lors des commémorations en hommage aux victimes de l'attentat de la Promenade des Anglais. Les familles des victimes ont souhaité qu'il interprète un de ses titres, Les Feux d'artifice.

Ce sera un temps fort de la commémoration. Vendredi 14 juillet, à Nice, un an après l'attentat qui a tué 86 personnes sur la promenade des Anglais, Calogero interprétera Les Feux d'artifice à 22h35, juste après une minute de silence observée à l'heure de l'attentat. La chanson a été choisie par les familles de victimes, qui en ont exprimé la demande auprès de la mairie.

"Ces étoiles de pas longtemps"

Ce morceau figure sur un album qui porte le même nom. Il a été écrit en 2014, deux ans avant les terribles événements qui ont endeuillé Nice. Le titre a été composé par le chanteur lui-même. Mais les paroles ont une résonance particulière pour ceux qui ont perdu un être cher ce soir-là. "On allait aux feux d'artifice/Voir ces étoiles de pas longtemps/Qui naissent, qui brillent et puis qui glissent/En retombant vers l'océan/Et ça fait des étoiles de mer/Ça met dans les yeux des enfants", chante Calogero, puis "Nous sommes comme les feux d'artifice/Vu qu'on est là pour pas longtemps/Faisons en sorte, tant qu'on existe/De briller dans les yeux des gens".

S'il n'y a aura pas d'autre feu d'artifice que celui de Calogero, ce 14 juillet à Nice, 86 faisceaux lumineux éclaireront le ciel de la Baie des Anges.

Des textes et des galets en Himalaya

Auparavant, huit artistes se seront succédé sur scène dès 21 heures, pour y lire des textes d'auteur qui ont écrit sur Nice. Michèle Laroque, François Berléand, Michel Legrand, Patrick Timsit, Pierre Arditi (dont la prestation a été enregistrée), Patrick Chesnais, Michel Boujenah, Zabou Breitman, liront des textes de J. M. G. La Clézio, Tchekov, Lamartine... C'est Daniel Benoît, directeur du théâtre d'Antibes, qui a choisi ces extraits.

Auparavant, on aura entendu l'orchestre Philharmonique de Nice et le choeur de l'opéra interpréter du Verdi, Piazzolla, Orff et Pucchini.

Des images du film Himalaya seront également diffusées, montrant l'ascension vers les sommets de marcheurs d'une association niçoise, emportant dans leurs sacs-à-dos 86 galets peints en bleu-blanc-rouge, et marqués chacun du nom d'une victime. Partie le 28 juin dernier, l'expédition doit déposer les galets tout en haut du Stok Kangri, à 6153 mètres d'altitude, pendant la cérémonie d'hommages.

Magali Rangin