BFMTV

Calogero: le retour d'un exceptionnel vendeur de disques

"Liberté chérie", le nouvel album de Calogero, sort le 25 août 2017

"Liberté chérie", le nouvel album de Calogero, sort le 25 août 2017 - Universal

Artiste aux 6 millions d'albums vendus, Calogero revient ce vendredi 25 août avec un nouvel opus baptisé Liberté chérie. Un nouveau succès en prévision pour cet artiste lui aussi chéri par les Français.

Il aime la musique. Et le public, aussi, aime sa musique. Ce vendredi 25 août, Calogero sort son septième album Liberté Chérie, dont sont notamment issus les singles Je joue de la musique et Fondamental. Discret dans les médias, le chanteur de 46 ans communique peu, mais reste pourtant encore aujourd'hui l'un des artistes à vendre le plus d'albums en France.

A l'heure où les ventes de disques sont en chute libre, l'auteur et interprète à succès a notamment réussi à vendre son précédent opus, Feux d'artifice, sorti en 2014, à plus de 800.000 exemplaires et à réunir plus de 400.000 spectateurs pour sa dernière tournée. Et le nouvel opus pop rock du chanteur, enregistré aux studios d'Abbey Road et pour lequel il s'est entouré de ses complices Marie Bastide, Paul École et Pierre Riess aux textes et de Florent Marchet et son frère Gioacchino à la composition, pourrait bien confirmer cette indéniable et singulière popularité.

Six millions d'albums vendus

Depuis 1999 et le début de sa carrière solo, Calogero a montré ses qualités de mélodiste et faiseurs de tubes avec des titres comme En apesanteur, Yalla, Si seulement je pouvais lui manquer, Un jour parfait, Pomme C, C'est dit, Avant toi ou Un jour au mauvais endroit. Il a conquis le public avec six albums (vendus à 6 millions d'exemplaires), séduit les professionnels de la musique qui l'ont récompensé de trois Victoires de la musique. Et ses duos comme Face à la mer avec Passi et L'Ombre et la lumière avec Grand Corps Malade ont prouvé que ses succès pouvaient aussi se conjuguer à deux.

Si le monde de la musique et l'industrie du disques ont beaucoup changé depuis ses débuts, Calogero a réussi à maintenir son succès (et ses ventes) à flots au fil des albums et de ses collaborations. Presque une exception comparé à ce que traverse la nouvelle génération.

"Aujourd’hui, leurs chansons sont sur les plateformes de streaming, expliquait-il au Parisien. Et ça ne les rémunère presque pas. C’est honteux. Je ne dis pas ça pour moi, j’ai la chance de vendre encore des disques, mais je pense, par exemple, à mes enfants. S’ils ont un jour envie de monter un groupe, ils seront obligés d’avoir un boulot à côté."

Son secret: être "totalement libre"

Conscient de sa "chance", Calogero a peut-être une explication à ce succès constant. "Si j’arrive à écrire des chansons qui fonctionnent, c’est parce que je suis totalement libre, que je n’ai aucun compte à rendre à telle ou telle chaîne de télé", analyse-t-il, justifiant ses refus de devenir juré d'un télé-crochet.

"Quand je suis invité sur un plateau, je chante et je m’en vais. Quitte à ce que mon album marche moins bien, je m’en fiche. Même chose pour la radio. Je n’écrirais jamais un titre en me disant 'il faut absolument qu’il passe sur telle ou telle station'. Vous ne me verrez jamais faire de la musique dance ou électro. Quand on essaie de faire plus jeune que son âge, c’est qu’il est trop tard: on a déjà vieilli."

Avant même la sortie de son septième opus Liberté Chérie, Calogero peut déjà se targuer de voir cet album posséder un tube avec Je joue de la musique. Si le titre a été décrié par certains à sa sortie, il a pourtant trouvé son public et fait aujourd'hui la fierté du chanteur, car il est "représentatif de cette légèreté" recherchée par l'artiste.

"Je sais que cette chanson en a dérouté certains mais, pour moi, c’est un exutoire, avoue Calogero. C’est ma déclaration d’amour à la musique. Elle a ce côté tout bête, tout simple, de certaines chansons de Michel Berger ou de France Gall. Je rêvais d’un tube comme ça, qui pouvait être reçu juste en faisant du bien. C’est notre rôle d’artiste de donner du bonheur aux gens."

Quand il n'est pas dans la lumière sur scène, Calogero construit aussi son succès et sa popularité en jouant les hommes de l'ombre. S'il travaille actuellement sur le prochain album de Julien Clerc, l'artiste a mis ses talents de compositeur au profit de nombreuses artistes, que ce soit Johnny Hallyday, Pascal Obispo, Florent Pagny, Jenifer, Françoise Hardy ou Hélène Ségara. Calo respire musique, définitivement.