BFMTV

Brian Harvey, chanteur des East 17, ruiné et dépressif

Le premier album du groupe East-17 en 1993.

Le premier album du groupe East-17 en 1993. - -

L'ex-leader du boys band à succès des années 90 East-17, Brian Harvey, est au fond du trou. Le chanteur vit des aides sociales et pense au suicide, selon ses propres dires.

"It's alright", chantait-il en 1993, l'âge d'or des East 17. Aujourd'hui, Brian Harvey, ancien leader du groupe, ne va pas bien du tout. Exit les tubes, les filles et le succès, Brian Harvey est aujourd'hui dans une "situation désespérée" et à deux doigts du suicide. C'est en tout cas ce qu'a confié au quotidien britannique, The Independent, le député Simon Danczuk, qui appelle l'industrie de la musique à mieux s'occuper des artistes.

"Il vit des aides sociales et est dans une situation assez désespérée", a-t-il ainsi expliqué. Le chanteur lutte par ailleurs contre la dépression depuis des décennies, selon le Daily Mail, et envisagerait le suicide.

Suicide et ecstasy

Simon Danczuk accuse l'industrie musicale d'avoir "mâché puis recraché" Brian Harvey, éjecté du groupe en 1997, après qu'il eut évoqué l'ecstasy. Il avait confié à un magazine avoir avalé 12 comprimés d'ecstasy et expliqué que la drogue "fait de vous une personne meilleure". En 2005, Brian Harvey a eu un grave accident de voiture, dont il a eu du mal à se remettre.

Le boys band, qui tire son nom du code postal de Walthampstow, le quartier de Londres dont ses membres sont originaires, a produit dans les années 90 quelques tubes, comme "House of love", "It's alright", "Stay another day", "Steam". "Walthampstow" est aussi le nom de leur premier album. Le groupe a enregistré quatre albums dans les années 90 et en a vendu 18 millions d'albums. Un cinquième album en 2012 a marqué une tentative de comeback.

M. R.