BFMTV
Musique

Bousculade meurtrière: Roddy Ricch va reverser son salaire d'Astroworld aux familles des victimes

Roddy Ricch sur scène à Los Angeles en août 2019

Roddy Ricch sur scène à Los Angeles en août 2019 - Jerritt Clark / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le rappeur, à l'affiche du festival Astroworld, à Houston, au Texas, a indiqué sur Instagram qu'il allait faire don de son cachet. Huit personnes ont perdu la vie à la suite d'un mouvement de foule.

Le rappeur Roddy Ricch, l'un des artistes qui s'est produit vendredi soir lors du festival Astroworld à Houston au Texas, a réagi à la bousculade meurtrière survenue lors de l'événement. L'artiste a annoncé qu'il allait reverser son salaire aux familles des victimes. Huit personnes sont mortes et plus de 300 personnes auraient été blessées à la suite d'un mouvement de foule.

"S'il vous plaît, faites en sorte que les familles de ceux que nous avons perdus prennent contact avec Shawn Holiday", a écrit l'artiste dans sa Story Instagram, invitant à joindre l'un de ses managers. "Je ferai don de mon salaire aux familles de cet incident. Prions pour Houston", a-t-il ajouté.
La Story Instagram de Roddy Ricch
La Story Instagram de Roddy Ricch © Capture d'écran Instagram

Une enquête ouverte et une première plainte déposée

Au total, près de 50.000 personnes se trouvaient dans la foule du festival Astroworld, où plus de 360 agents de police et 240 agents de sécurité étaient mobilisés. Vers 21 heures locales, alors que Travis Scott, à l'origine de l'événement, était sur scène, la foule a commencé à se presser vers le devant de la scène, provoquant un début de panique et de premiers blessés.

La police de Houston a annoncé avoir ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de la tragédie, précisant qu'elle examinait notamment les séquences vidéo de la soirée.

Un recours en justice a été intenté dimanche contre les rappeurs Travis Scott et Drake, accusés d'avoir "semé la pagaille" lors du festival, et d'être responsables du mouvement de foule meurtrier.

Nawal Bonnefoy