BFMTV

Au Québec, une chaîne musicale boycotte "College Boy"d’Indochine

Le dernier clip d'Indochine, "College Boy" dénonce la violence et l'homophobie en milieu scolaire

Le dernier clip d'Indochine, "College Boy" dénonce la violence et l'homophobie en milieu scolaire - -

Musique Plus, la première chaîne musicale de la télévision québécoise, a annoncé vendredi 3 mai qu’elle ne diffuserait pas le dernier clip du groupe français Indochine, "College boy". En cause: la violence des images.

La polémique en France autour du dernier clip d’Indochine, College Boy, a fait tâche d’huile. Vendredi 3 mai, c’est outre-Atlantique, au Québec, que la vidéo fait parler d’elle.

La première chaîne musicale de la télévision québécoise, Musique Plus, a annoncé sa décision de ne pas diffuser le clip choc du groupe de rock français. "Nous ne le diffuserons pas", a déclaré Guylaine O’Farrell, directrice générale en charge de la communication et du marketing, mettant en cause les "images violentes qu’il présente".

"Images violentes" contre volonté pédagogique

College Boy est le deuxième extrait du nouvel album d’Indochine, Black City Parade. Le clip, réalisé par le cinéaste québécois Xavier Dolan, a suscité le débat en France. Le CSA envisage de l’interdire au minimum au moins de 16 ans. Il ne pourrait donc pas être diffusé en journée.

La vidéo, filmée en noir et blanc, met en scène un adolescent, souffre-douleur de sa classe. Les brimades montent crescendo jusqu’à ce que le lycéen soit passé à tabac, crucifié puis fusillé par ses camarades, en raison de son homosexualité.

Le réalisateur Xavier Dolan et le chanteur du groupe, Nicola Sirkis ont nié toute intention de créer la polémique. Leur message: dénoncer l’intolérance et l’indifférence de la société sur le harcèlement, les violences à l’école et l’homophobie.

Indochine, populaire aussi au Québec

Le groupe français connaît un certain succès au Québec. Des concerts y sont régulièrement programmés. Comme en 2009 lors du Festival International du Québec dans la ville du même nom, ou encore le 24 mai 2013 à Montréal.

Dans son dernier album, Indochine rend même hommage au Printemps Erable québécois dans la chanson, Le fond de l’air est rouge.

Alizée Golfier avec AFP