BFMTV

Angèle improvise une chanson pour dénoncer les dangers du réchauffement climatique

La chanteuse Angèle dans son clip "Je veux tes yeux"

La chanteuse Angèle dans son clip "Je veux tes yeux" - Capture d'écran

Avec cette vidéo "aimée" plus de 430.000 fois sur Instagram, Angèle s'affirme une nouvelle fois comme une artiste engagée.

Angèle s'engage pour le climat. La chanteuse belge a improvisé une chanson sur son compte Instagram pour dénoncer les dangers du réchauffement climatique. "Ce que la canicule, les 42 degrés, les articles alarmants sur l'état de notre planète et les critiques sur Greta Thunberg m’inspirent...", écrit-elle avant d'entonner a capella au piano: 

"J'ai lu un article pas très cool, j'aimerais bien pouvoir l'oublier. On est dans la merde jusqu'au cou, c'est fou comment on a su oublier. Le déni c'est tellement plus cool que ce genre de vérité. Mais [...] quand on se rendra compte du temps [...] qu'il nous reste en fin de compte [...] il sera trop tard".

"J’ai hésité à dire 'on sera tous morts'"

Avec cette vidéo "aimée" plus de 430.000 fois sur Instagram, Angèle s'affirme une nouvelle fois comme une artiste engagée. "J’ai hésité à dire 'on sera tous morts' au lieu de 'Il sera trop tard' mais après j'me suis dit que c’était peut-être trop triste comme fin", précise-t-elle. 

L'artiste a déjà fait grand bruit en avril dernier avec le clip de Balance ton quoi où Pierre Niney et Antoine Gouy campent des mâles perdus dans une session de "l'Anti Sexism Academy": "Même si tu parles mal des filles, je sais qu'au fond t'as compris / Balance ton quoi / Un jour peut-être ça changera", raconte dans ce morceau Angèle.

Jérôme Lachasse