BFMTV

Âge Tendre, la tournée des idoles: le nouveau pari nostalgique de Christophe Dechavanne

Gérard Lenorman, Hughes Aufray et une partie des chanteurs présents lors de la présentation de la nouvelle tournée, "Âge Tendre"

Gérard Lenorman, Hughes Aufray et une partie des chanteurs présents lors de la présentation de la nouvelle tournée, "Âge Tendre" - Pascal Potier - Sipa

Abandonnée, malgré son succès, la tournée Âge Tendre repartira sur les routes de France dès le 4 novembre prochain pour fêter ses dix ans. Nouveau producteur de ce spectacle ambitieux, Christophe Dechavanne a réussi à réunir autour de lui des artistes comme Gérard Lenorman, Sheila et Hughes Aufray. Un vrai défi en vue pour l'animateur de TF1.

Nouvelle tournée, nouveaux artistes, nouveau producteur. La tournée Âge tendre, la tournée de idoles s'offre un rafraîchissement pour son dixième anniversaire. Par l'intermédiaire de sa société Coyote Live, Christophe Dechavanne relance la marque. Et le défi s'annonce de taille pour le producteur, nouveau venu dans le domaine du spectacle vivant. L'animateur des emblématiques Coucou, c'est nous! et Ciel, mon mardi! veut faire oublier au public les déboires passés des anciens producteurs qui avaient annulé la tournée sans rembourser une partie des spectateurs. Objectif numéro 1 donc: créer un "vrai spectacle populaire".

Pour relever ce défi, Christophe Dechavanne a su s'entourer. Un parrain de choix avec Jacques Revaux (compositeur du tube planétaire My Way), un maître de cérémonie "jeune, souriant, familial, populaire" en la personne de Cyril Féraud, le chef d'orchestre Guy Matteoni et un metteur en scène réputé avec Stéphane Jarny (The Voice, Love Circus, Miss France...). Mais le défi le plus important a été de réunir une nouvelle troupe de chanteurs qui puissent remplir les Zénith dans lesquelles celle-ci se produira.

Gérard Lenorman: "Je n'avais aucune raison logique de refuser"

Pour cet Âge Tendre version 2016, les spectateurs pourront ainsi retrouver sur la même scène Sheila, Gérard Lenorman, Hugues Aufray, Les Rubettes, Linda De Suza, Marcel Amont, Isabelle Aubret, Pascal Danel, Au bonheur des dames et Christian Delagrange. Mais tous n'ont pas été faciles à convaincre. Du côté d'Hugues Aufray, pour qui ce sera la première tournée Âge tendre, c'est le nom de Christophe Dechavanne qui a fait la différence dans sa décision. "Il avait la cote dans ma famille grâce à son chien, s'amuse le chanteur de Santiago. Il avait un petit berger des Pyrénées à ses débuts à la télévision. C'est un animal que nous aimions beaucoup dans la famille, donc je suis heureux d'être aux côtés d'un des pionniers de cette race!"

D'autres comme Gérard Lenorman ont eu une réflexion plus classique, plus longue et pragmatique. "J'ai pris mon temps", reconnaît l'interprète de Si j'étais président, qui prépare actuellement un nouvel album et poursuit les tournées en solo. "Il fallait être sûr, éliminer les craintes, confie-t-il. J'avais toujours été réticent, car j'avais peur de l'image que cela renvoyait et de cette maladie bien française qui consiste à tout critiquer. Finalement, je n'avais aucune raison logique et intelligente de refuser! J'ai du plaisir à retrouver un public qui m'a créé. Je m'en glorifie. C'est un honneur d'être aimé par des millions de gens!"

Le "casse-tête" de la programmation

En investissant dans ce nouveau secteur, Christophe Dechavanne fait honneur à sa réputation de perfectionniste. L'animateur-producteur veut tout soigner et prévient: "Je veux que le spectacle soit réglé comme du papier à musique." Celui qui a réussi à convaincre Sheila de chanter à nouveau L'école est finie sur scène (ce "qu'elle ne faisait plus depuis 20 ans," assure Dechavanne) va devoir régler le "casse-tête de la programmation". Chaque artiste ne chantera en effet que quatre ou cinq titres de son répertoire. "Mais il y a des chansons qu'on ne peut pas ne pas faire, ce serait grossier", reconnaît Gérard Lenorman. Pour éviter de "frustrer" le public, la solution du medley devrait être envisagée par certains artistes. Car il paraît compliqué d'imaginer Gérard Lenorman ne pas reprendre sa Ballade des gens heureux et Michelle ou Hughes Aufray se passer de Céline et Stewball.

Au cours des neuf dernières années, ce sont plus de 5 millions de spectateurs qui ont assisté aux 600 concerts de la tournée Âge Tendre. La nostalgie est toujours à la mode dans le monde du spectacle et devrait continuer de séduire avec cette nouvelle formule. D'autant que, si le succès est au rendez-vous, Christophe Dechavanne pourrait bien s'attacher à l'avenir les services d'autres pointures comme Enrico Macias ou Serge Lama, avec qui des discussions ont déjà été avancées. Portée par l'ambition de son producteur, la nouvelle troupe d'Âge Tendre, la tournée des idoles entend bien convaincre et prouver à toutes les générations qu'elle n'a rien perdu de sa jeunesse. "On est jeune depuis plus longtemps que vous," philosophe avec le sourire un membre d'Au bonheur des dames. Un argument imparable. 

-
- © -