BFMTV

Muriel Robin révèle avoir été victime d'une embolie pulmonaire sur scène

Muriel Robin et sa compagne Anne Le Nen en novembre 2013.

Muriel Robin et sa compagne Anne Le Nen en novembre 2013. - Gonzalo Fuentes - AFP

L'humoriste est en une de Paris Match cette semaine, avec ses complices depuis 20 ans: Michèle Laroque et Pierre Palmade. Muriel Robin y revient notamment sur son malaise, le 29 mai dernier, alors qu'elle se trouvait sur la scène du Théâtre de Paris, où elle jouait Momo de Sébastien Thierry.

Elle raconte comment elle en fait été victime d'une embolie pulmonaire:

"Le corps fabrique un caillot de sang qui remonte. S'il est gros, il bouche le cœur ; s'il éclate en plusieurs morceaux, il vient obstruer les artères des poumons. Dans les deux cas, on meurt. Le mien s'était ­séparé en deux, on dit 'caillots bilatéraux', et j'avais donc deux petits morceaux de chaque côté du cœur".

"Je ne suis pas bien, fais quelque chose"

La comédienne revient également sur les symptômes qui ont précédé le malaise. "La veille, j'avais eu deux petites alertes. Une en coulisses, l'autre sur scène. Comme deux violents coups de marteau assénés dans le dos. Je ne pouvais plus tourner la tête". Le lendemain, sur scène, elle est incapable de "marcher vite" de "dire [ses] répliques". Elle prévient François Berléand, son partenaire dans la pièce, lui glisse: "Je ne suis pas bien, fais quelque chose". Il a alors juste le temps de la rattraper et de faire baisser le rideau.

"J'ai fait une poussée de fièvre en arrivant aux urgences, ce qui leur a mis la puce à l'oreille, évoque encore Muriel Robin. Sinon, ils m'auraient vite rangée dans la catégorie malaise vagal. Il a fallu que je reste allongée à l'hôpital, que je ne bouge plus pour éviter que les caillots ne se déplacent"

Les représentations de Momo ont finalement été annulées pour de bon.

M. R.