BFMTV

MTV Video Music Awards: Taylor Swift rafle tout, Kanye West veut devenir président des Etat-Unis

La chanteuse américaine Taylor Swift sur la scène des MTV Video Awards 2015.

La chanteuse américaine Taylor Swift sur la scène des MTV Video Awards 2015. - Kevork Djansezian - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Dimanche 30 août s'est tenue la cérémonie des MTV Video Music Awards (VMA). Alors que Taylor Swift a remporté pas moins de 4 récompenses, Nicki Minaj, Kanye West ou encore Miley Cyrus ont fait le show.

Taylor Swift est la grande gagnante de la soirée des MTV Video Music Awards (VMA), marquée par les ambitions présidentielles du rappeur Kanye West pour 2020 et les excentricités vestimentaires de la maîtresse de cérémonie Miley Cyrus.

La chanteuse américaine, qui était en tête des nominations, a notamment remporté le prix du clip de l'année à Los Angeles pour son clip Bad Blood, réalisé par Joseph Kahn et où apparaissent entre autres le rappeur Kendrick Lamar et l'actrice Lena Dunham.

Taylor Swift, repartie également avec les prix de la meilleure vidéo pop et du meilleur clip féminin pour Blank Space, avait ouvert la soirée en rejoignant la rappeuse Nicki Minaj sur scène, toutes deux habillées en rouge sang pour entonner Bad Blood.

Nicki Minaj s'en prend à Miley Cyrus

Elles se sont ainsi ouvertement réconciliées après quelques échanges de tweets tendus sur Twitter à la suite de la publication des nominations pour les VMA. Nicki Minaj s'était plainte que seules les chanteuses très minces avaient une chance d'être nommée dans la catégorie vidéo de l'année.

Minaj, lauréate du prix du meilleur clip de hip-hop pour Anaconda, s'en est en revanche prise à la pop-star Miley Cyrus, qui présentait la cérémonie. En montant sur scène pour recevoir sa récompense, elle a apostrophé Cyrus qui avait déclaré au New York Times que ceux qui connaissent Minaj savent qu'elle n'est "pas très gentille". "Maintenant voyons voir cette sal---e qui avait beaucoup de choses à dire sur moi dans la presse", a lancé Minaj.

Miley Cyrus a botté en touche, faisant porter la faute aux journalistes. "Nous donnons tous des interviews, nous savons comme ils manipulent nos propos."

Miley Cyrus, qui avait fait scandale il y a deux ans avec une prestation très suggestive et dont le clip Wrecking Ball avait été couronné meilleure vidéo de l'année en 2014, s'est affichée dimanche avec des tenues plus extravagantes et dénudées les unes que les autres. Elle a enchaîné une minirobe échancrée à pompons, une autre en forme de drapeau arc-en-ciel, une robe chandelier en cristaux ne dissimulant ses seins que grâce à deux bretelles dorées... avant d'en laisser finalement voir un brièvement depuis les coulisses.

Les larmes de Justin Bieber

Cette reine du buzz a encore créé l'événement en révélant le lancement d'un album surprise Miley Cyrus and her dead Petz, disponible gratuitement sur son site.

Kanye West, recevant un prix pour l'ensemble de sa carrière, a quant a lui transporté le spectacle vers d'autres sphères en déclarant qu'il comptait se présenter à la présidentielle de 2020. Il s'était auparavant lancé dans un long discours alambiqué affirmant qu'il était prêt à "mourir pour l'art", déclarant qu'il ne comprenait "toujours pas comment fonctionnent les soirées de récompenses" et "que l'art n'est pas toujours poli". Il avait ajouté: "Certains vont se demander si j'ai fumé avant de venir. La réponse est oui."

Miley Cyrus a ironisé après les déclarations de Kanye West: "Donald "Trump", a-t-elle lancé en référence au candidat en tête de la course à la nomination républicaine aux Etats-Unis, "tu avais mon vote mais maintenant... vas-y Kanye !".

C'est Mark Ronson qui a reçu le prix de la meilleure vidéo masculine pour son titre Uptown funk, dans laquelle Bruno Mars chante et danse une chorégraphie endiablée en pleine rue. L'idole des adolescentes Justin Bieber s'est quant à lui adonné à un petit numéro de voltige et a versé quelques larmes de crocodile, selon le jugement de nombreux utilisateurs du réseau social Twitter.

Nawal Bonnefoy avec AFP