BFMTV

Mort de Bastien Payet des 12 coups de midi: une cagnotte lancée pour le "combat juridique" de sa famille

Bastien Payet, 23 ans, est mort après une violente agression

Bastien Payet, 23 ans, est mort après une violente agression - TF1

L'association Les Ateliers Slam.com de Reims, qui avait repéré le talent de slameur du jeune homme, a lancé un appel au don pour aider sa famille face aux frais de justice. Il a été tué à Reims dimanche après une violente agression.

Les Ateliers Slam.com de Reims se mobilisent pour la famille de Bastien Payet, mort dimanche à 23 ans au CHU de Reims des suites d'une violente agression. L'association a lancé lundi une cagnotte afin de soutenir la famille du jeune homme dans les frais de justice qui s'annoncent.

Bastien Payet était connu du grand public pour avoir participé aux 12 Coups de midi sur TF1. Mais il était également une figure associative de Reims, notamment auprès des Ateliers slam.com, qui avaient découvert sa plume lorsqu'il avait 15 ans. À ses 18 ans, il avait travaillé pour eux, en plus de ses études: "Il faisait des ateliers dans les établissements scolaires", se souvient Laurent Étienne, directeur de l'association et proche du disparu, auprès de BFMTV.com. 

"Couvrir les frais d'avocat et de justice"

"Notre cher Bastien Payet (...) nous a quittés ce dimanche 10 mars 2019", peut-on lire sur le site de la cagnotte. "Arraché violemment à sa famille, qui va devoir mener un combat juridique que chacun sait long et douloureux. Si nous ne pouvons pas ramener Bastien, nous pouvons aider financièrement sa famille à couvrir les frais d'avocat et de justice, leur assurer la meilleure défense possible, dans la sérénité, par notre support financier."

Sur Facebook, l'association précise: "Les Ateliers Slam.com s'engagent à reverser l’intégralité des dons à la famille de notre Bastien."

"Il aimait faire plein de choses"

Bastien Payet était également entraîneur et secrétaire du club de football de Saint-Brice-Courcelles, en plus de ses études de droit. "C'était quelqu'un qui aimait les gens, il était très participatif, il aimait faire plein de choses", décrit Laurent Étienne. 

Trois étudiants en BTS en alternance ont été mis en examen pour meurtre. Un des suspects a été arrêté "dans un état d’alcoolisation avancée", a indiqué le procureur de la République de Reims.

Plusieurs événements prévus

La compagne de Bastien, mais aussi Jean-Luc Reichmann et Christian Quesada, ont salué sa mémoire sur les réseaux sociaux et plusieurs événements sont prévus dans les semaines à venir. Dimanche, un hommage lui sera rendu au stade Delaune de Reims pendant le match Reims-Nantes. Le 19 mars, une scène de Slam sera mise en place dans la salle de spectacle de la Cartonnerie de Reims. Enfin, le 24 mars aura lieu une marche blanche dans sa ville de Bétheny. 

Benjamin Pierret