BFMTV

La garde-robe de Catherine Deneuve atteint des records aux enchères

La garde robe Saint Laurent de Catherine Deneuve, présentée chez Christie's à Paris, le 22 janvier 2019.

La garde robe Saint Laurent de Catherine Deneuve, présentée chez Christie's à Paris, le 22 janvier 2019. - Alain Jocard - AFP

La vente du vestiaire Saint Laurent de Catherine Deneuve qui s'est déroulée ce jeudi à Paris a atteint 900.000 euros.

Le vestiaire Yves Saint Laurent de Catherine Deneuve qui fait voyager à travers 40 ans prestigieux de l'histoire de la mode, a été dispersé jeudi aux enchères, totalisant 900.000 (frais inclus).

Chez Christie's, Catherine Deneuve, amie personnelle d'Yves Saint Laurent, qui vient de fêter ses 75 ans, avait remis aux enchères la quasi intégralité de ses vêtements Saint Laurent à la suite de la vente de sa maison en Normandie où elle conservait cette garde-robe. 

Cinq heures d'enchères

129 lots étaient proposés dans les élégants salons de l'avenue Matignon. Les enchères ont duré cinq heures. 90 % des lots ont vu leurs prix multipliés par rapport au prix de départ.

"Cette semaine d'exposition et les enchères elles-mêmes ont dépassé mes attentes. Christie's a rendu hommage au talent d'Yves Saint Laurent en présentant ses créations de manière exquise", s'est félicitée l'actrice. 

François de Ricqlès, président de Christie's France, a qualifié de "triomphe" une vente qui "honore deux artistes iconiques français qui sont la gloire de ce pays."

Un ensemble du soir de la prestigieuse collection russe 1977/78 a atteint 52.500 euros, multipliant par dix l'estimation de départ, et devenant ainsi la meilleure vente de ces enchères chez Christie's.

Une robe courte à franges brodée de perles de la collection couture printemps-été 1969 que l'actrice avait porté lorsqu'elle avait rencontré Alfred Hitchcock s'est vendue pour 42.500 euros (contre 3/5.000 euros estimés).

Une session online, qui propose 140 autres objets du vestiaire de Catherine Deneuve, s'achèvera le 30 janvier à minuit.

Interrogée dans Le Figaro la semaine dernière sur l'utilisation de la somme récoltée lors de la vente, l'actrice avait déclaré:

"Beaucoup de gens auraient aimé que je fasse une annonce en même temps que cette vente. Je n'ai pas voulu. Personne n'a à savoir ce que je vais faire de cet argent. (...). Elle ajoute, amusée: "À l'école de ma petite-fille, on lui a dit: 'Alors ta grand-mère vend ses fringues, elle a besoin de tunes'. Je n'ai pas envie de répondre et encore moins de me justifier. J'ai mon idée, mais je la garde pour moi."

avec AFP