BFMTV

Michel Berger, Julien Clerc, Claude François... Les hommes de la vie de France Gall

La vie personnelle de France Gall a été marquée par des histoires d'amour avec des artistes comme Claude François, Julien Clerc et Michel Berger. Des histoires personnelles qui ont passionné la presse et le public tout au long de sa carrière.

A chaque étape de leur vie, ils auront marqué celle de France Gall. Si son père Robert Gall et Serge Gainsbourg auront lancé sa carrière musicale pour la faire connaître du public, ce public, justement, s'est lui aussi intéressé à la vie privée de la star dans les romances avec certaines idoles de l'époque ont fait le bonheur de la presse. Car avant sa rencontre déterminante avec Michel Berger au début des années 1970, deux autres hommes vont compter dans la vie sentimentale de France Gall. Deux hommes que les Français connaissent déjà bien: Claude François et Julien Clerc.

Sa romance avec l'interprète de Si j'avais un marteau aura duré trois années, de 1964 à 1967, qui n'auront pas été un long fleuve tranquille pour le couple. A cette époque, France Gall voit sa carrière explosée. Mais extrêmement jaloux, Claude François, qui est encore mariée à Janet Woollacoot lorsqu'il rencontre France Gall, ne ménagera pas le coeur de la chanteuse. En 1965, celui qui ira jusqu'à lui interdire de tourner avec Alain Delon annoncera par exemple à la chanteuse, quelques secondes après sa victoire à l'Eurovision grâce à la chanson Poupée de cire, poupée de son, qu'il la quitte.

"Une part de ma vie s'en va avec toi"

La rupture n'aura finalement lieu que deux ans plus tard et donnera naissance à une e célèbre chanson de Claude François, un certain tube baptisé Comme d'habitude. Un autre chanteur va alors séduire France Gall en 1969. Il tient le premier rôle de la comédie musicale à succès Hair à Paris. Et il s'appelle Julien Clerc.

Leur histoire, rendue notamment compliquée par la jalousie du public féminin de son compagnon, durera cinq années. Pendant ces cinq années, France Gall devra rester dans l'ombre pour ne pas déplaire aux fans de Julien Clerc, allant jusqu'à porter des perruques pour assister à ses concerts. Leur rupture inspirera aussi Julien Clerc qui composera alors la chanson Souffrir par toi n'est pas souffrir en 1974.

A l'annonce de sa mort, ce dimanche 7 janvier, le chanteur a tenu à rendre hommage à son ancien amour. Sur Twitter, il a ainsi partagé ce message: "France, nous avions 20 ans, des bonheurs, des chagrins. Une part de ma vie s'en va avec toi."

Mais le véritable homme de sa vie, France Gall le rencontrera en 1973. A la recherche d'un nouveau départ alors que sa carrière est dans le creux de la vague, la chanteuse croise la route de l'auteur-compositeur Michel Berger. La première chanson qu'il lui écrit La Déclaration d'amour relance la carrière de France Gall et annonce le début de leur idylle. Et d'une collaboration fructueuse qui verra naître des dizaines de tubes.

Bruck Dawit, le dernier homme de sa vie

Le 22 juin 1976, Michel Berger et France Gall se marient à Paris dans la plus stricte intimité et partent en voyage de noces aux Etats-Unis. Loin du tumulte médiatique, ils ont deux enfants, Pauline en 1978 - qui mourra fin 1997 de la mucoviscidose, à 19 ans - et Raphaël en 1981. Mais cette belle histoire prendra tragiquement fin le 2 août 1993 avec la mort de Michel Berger, victime à 44 ans d'un infarctus alors qu'il passe ses vacances en famille dans sa résidence d'été à Ramatuelle.

Il faudra quelques années à France Gall avant de surmonter cette perte. Elle retrouvera l'amour auprès de Bruck Dawit, un ingénieur du son, également compositeur et producteur, avec qui l'histoire commence en 1995. C'est lui qui l'accompagnera jusqu'au bout. Jusqu'à ce dernier combat contre le cancer qui finira par l'emporter à l'âge de 70 ans.

Fabien Morin