BFMTV

Magic System aux Prix Sacem: "La musique va là où les kalachnikov ne peuvent pas arriver"

A'salfo, leader de Magic System, aux grands prix de la Sacem, lundi 30 novembre.

A'salfo, leader de Magic System, aux grands prix de la Sacem, lundi 30 novembre. - BFMTV

La soirée des grands prix de la Sacem, lundi 30 novembre, a oscillé entre fête, résistance et émotion.

Entre émotion et hommages, la remise des Prix Sacem 2015 aux Folies Bergères, avait lundi soir une tonalité particulière. Résister grâce à la musique était un peu le mot d'ordre de cette première grande réunion des artistes depuis les attentats

De nombreux musiciens étaient présents pour célébrer la chanson, la culture et le spectacle. Mais aussi la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, qui a voulu "dire par notre présence sur scène, dans les salles, non vous n'aurez pas notre joie de vivre, vous n'aurez pas notre culture, vous n'aurez pas notre spectacle et nous répondrons à votre haine et à votre nihilisme par toujours plus de spectacles".

"Des gens sont morts parce qu'ils sont allés voir un concert"

Il y avait également, et cela a été un moment fort de la soirée, Magic System, lauréat du Grand prix des musiques du monde. A'salfo, leader du groupe ivoirien, très ému, a rendu hommage aux victimes des attentats.

"Des gens sont morts parce qu'ils sont allés voir un concert, a-t-il déclaré. Il y a eu plus de 130 morts il y a deux semaines de cela. (...) C'est vrai, les gens ont des fusils, les gens ont des kalachnikov, les gens ont des bombes, mais nous artistes nous n'avons que notre talent, notre plume, nos voix pour mener ce combat et dire à tous ceux qui sont tombés sous ces balles que nous allons continuer ce combat. Cette peur, cette inquiétude, nous devons la transformer en courage. Voir des gens mourir parce qu'ils aiment la musique, parce qu'ils vont s'amuser... Désormais c'est le combat de tous". 

"Une émotion qui ne soit pas la peur"

"La musique va là où les kalachnikov ne peuvent pas arriver", a-t-il ajouté au micro de BFMTV. Véronique Sanson, Alain Chamfort, Vianney étaient aussi présents aux Folies Bergère, pour recevoir des prix et assurer le show. "Les débuts de concert sont différents, depuis 15 jours, a noté pour sa part, Vianney, interrogé par BFMTV. Mon humble rôle, c'est d'essayer de décontracter les gens".

"Nous sommes là pour leur changer les idées, pour les faire rêver, pour les faire rire et pour qu'ils ressentent encore une émotion, qui ne soit pas la peur", a assuré Véronique Sanson. 

M. R. / Vidéo Philippe Dufreigne et Edouard Bonnamour