BFMTV

Louis C.K. accusé de plagiat par un humoriste

Louis C.K. le 16 septembre 2017 en Californie

Louis C.K. le 16 septembre 2017 en Californie - Rich Fury - Getty Images North America - AFP

Louis C.K. aurait utilisé des blagues d'Anthony Jeselnik sur scène pendant plusieurs mois.

L'humoriste américain Anthony Jeselnik a accusé Louis C.K. de plagiat lors d'une rencontre publique organisée dans un centre culturel à New York, rapporte Page Six.

Anthony Jeselnik se souvient avoir rencontré "il y a plusieurs années" Louis C.K. au Comedy Cellar, un célèbre club newyorkais: "J'adore te regarder parce que j'essaye de deviner ta chute, et j'en trouve toujours une autre qui fonctionne et qui est différente de la tienne", lance alors Louis C.K. à Anthony Jeselnik. 

"Il était en train de faire mes putains de blagues!"

Louis C.K. poursuit la conversation en demandant à son confrère s'il peut utiliser lors de son prochain passage sur scène ses amorces de blagues et tester ses propres chutes. "Honoré" par la proposition, Jeselnik accepte. Plusieurs mois plus tard, il tombe cependant des nues en découvrant que Louis C.K. n'a jamais cessé d'utiliser ses vannes: "Je l'ai vu six mois plus tard au Aspen Comedy Festival - et il était en train de faire mes putains de blagues!"

En 2011, Louis C.K. a consacré un épisode de sa série Louis au plagiat entre humoristes. Dans une séquence restée célèbre, il confronte Dan Cook, qu'il accuse d'avoir volé un sketch du début des années 2000 où il évoque son "anus qui le démange" (itchy asshole, en anglais).

En 2017, en pleine affaire Weinstein, Louis C.K. a été accusé d'exhibitionnisme par cinq femmes dans une enquête du New York Times. L'humoriste a reconnu les faits qui lui étaient reprochés.

Jérôme Lachasse