BFMTV

Les Miss France sont bien plus diplômées que la moyenne des Françaises

Iris Mittenaere, Miss France en 2016 puis Miss Univers en 2017, était en cinquième année de chirurgie dentaire lors de son sacre.

Iris Mittenaere, Miss France en 2016 puis Miss Univers en 2017, était en cinquième année de chirurgie dentaire lors de son sacre. - PATRICK KOVARIK / AFP

Le physique n'est plus le seul critère des prétendantes à la couronne de Miss France. Les candidates sont de plus en plus nombreuses à embrasser de grandes études supérieures avant de se présenter au concours de beauté. Résultat, les dernières lauréates ont un niveau d’étude bien supérieur à la plupart des femmes de leur génération.

Peut-on encore vraiment réduire les Miss France à la caricature de "potiches écervelées" qui leur collent à la peau? Les candidates au titre de Miss France 2018, qui vont défiler ce samedi soir sur TF1, préparent en écrasante majorité des cursus universitaires longs. Sur les 30 Miss régionales, 23 d'entre elles étudient en Licence ou poursuivent un Master, selon notre décompte. Elles dépassent ainsi largement le niveau moyen de leur génération. En effet, parmi les Françaises nées entre 1992 et 1983, seulement un tiers va au-delà d'un bac +2.

Alors que la moitié de leur génération possède un diplôme inférieur ou équivalent au bac, seule une candidate à Miss France 2018 n'est pas inscrite dans l’enseignement supérieur. La Bretonne Caroline Lemée, qui après avoir obtenu un CAP esthétique, a travaillé comme spa praticienne dans des hôtels 5 étoiles.

Cinq Miss régionales ont déjà atteint le niveau master cette année, dont la Miss Corse 2017, Éva Colas, admise dans un prestigieux magistère à l’Institut de Gestion du Patrimoine de l’école Paris Dauphine.

Des anciennes Miss en avance sur leur génération

Même constat du côté des anciennes Miss France. Ces dix dernières années, sept gagnantes venaient d’une Licence ou d’un Master. Iris Mittenaere, Miss France en 2016 puis Miss Univers en 2017, était, par exemple, en cinquième année de chirurgie dentaire lors de son sacre. Elle déclare dans ses interviews vouloir reprendre ses études pour devenir chirurgienne dentaire.

Il faut remonter en 2000 pour trouver une reine de beauté qui n’a aucun diplôme: Sonia Rolland, ancienne Miss Bourgogne, mannequin et actrice. Les Miss élues entre 1998 et 2007 étaient elles aussi légèrement en avance sur les femmes de leur génération. 40% suivaient une Licence ou un Master, contre 26.6% des Françaises nées la même décennie.

Le niveau d’étude des gagnantes et candidates a sensiblement augmenté en vingt ans. C’est tout d’abord une volonté de la production, qui met en avant les études des candidates dans leurs portraits et qui met à l’épreuve leurs connaissances à travers des tests de culture générale. L’émission de TF1 est également un reflet de la société. Les chiffres de l’INSEE en témoignent: les femmes sont de plus en plus diplômées. 

Emeline Gaube