BFMTV

Les Chinois ne veulent pas de Justin Bieber, chanteur trop "controversé"

Justin Bieber, le 13 novembre 2015 à Los Angeles

Justin Bieber, le 13 novembre 2015 à Los Angeles - Jason Merritt - Getty - AFP

Pékin a décidé d'interdire au chanteur canadien de se produire en Chine, invoquant les frasques passées de l'artiste de 23 ans.

C'est une improbable punition qui tombe sur la star des adolescents: Justin Bieber, régulièrement amené à parcourir la planète pour se produire devant ses fans, devra désormais contourner la Chine. Le Bureau de la culture de Pékin a publié un communiqué dimanche dernier pour annoncer que les frasques du chanteur lui ont coûté son droit de donner des concerts dans le pays. 

"Justin Bieber est un artiste doué, mais il est également un jeune chanteur étranger controversé", a expliqué le Bureau avant de poursuivre: "Il s'est trouvé impliqué dans une série de mauvais comportements, dans sa vie et lors d'une précédente performance en Chine, ce qui a causé le mécontentement du public."

Cette déclaration postée le 16 juillet est en réponse à une fan, qui s'étonnait de l'absence du chanteur sur les scènes chinoises. Comme le précise le Guardian, qui rapporte l'information, c'est pour "purifier" les arts de la Chine que son exclusion a été décidée. 

L'enfant terrible occidental

Les motifs exacts de cette décision restent flous et font sans doute écho à de nombreux incidents. Depuis quelques années, le jeune chanteur canadien multiplie les aléas judiciaires, allant d'une arrestation pour conduite sous l'emprise de substance à une inculpation pour l'agression d'un photographe.

Lors d'une précédente venue en Chine relatée par le Los Angeles Times en 2013, Justin Bieber s'est illustré par une virée turbulente en skate-board, une sortie à vélo coiffé d'un chapeau de policier ou encore en parcourant la grande muraille de Chine... juché sur les épaules de ses deux gardes du corps. 

Un an plus tard, en 2014, le chanteur a frôlé l'incident diplomatique en visitant le sanctuaire Yasukuni de Tokyo, qui honore les soldats japonais morts à la guerre. Comme le rapporte le New York Times, le ministère des Affaires étrangères chinois avait réagi avec indignation à cette visite, évoquant "les points de vue historiques et militaires erronés promus par le sanctuaire."

Reviendra-t-il en Chine?

Cette sentence, tombée le 16 juillet, pourrait-elle avoir un impact sur le Purpose World Tour? La tournée mondiale du chanteur de 23 ans doit le mener en Asie à la rentrée, avec des dates prévues aux Japon, à Singapour, en Indonésie... et à Hong Kong, dans le giron de République populaire de Chine depuis 1997.

Que les fans chinois de l'interprète se rassurent, cependant: il ne tient qu'à lui d'obtenir le droit de se produire à nouveau dans le pays: "Nous espérons que Justin Bieber sera capable d'améliorer sa conduite en grandissant et retrouvera les faveurs du public", précise le communiqué.

Benjamin Pierret