BFMTV

Lena Duhnam prend la défense d'un scénariste de Girls accusé de viol

Lena Dunham à New York le 17 juin 2017

Lena Dunham à New York le 17 juin 2017 - AFP

L'actrice et créatrice de Girls a pris la défense de l'un des auteurs de la série, accusé de viol. Une prise de position qui fait polémique.

Lena Dunham a pris la défense de l'un des scénaristes de la série Girls, accusé de viol. L'homme en question, Murray Miller, est accusé d'avoir abusé de l'actrice Aurora Perrineau (Passengers) dans un hôtel de Los Angeles en 2012, lorsqu'elle n'avait encore que 17 ans.

"Je crois beaucoup de choses mais le premier de mes principes est de soutenir les gens qui m'ont soutenue, et qui ont rempli mon monde d’amour", a-t-elle écrit sur Twitter. 

Murray, une "mauvaise cible" selon Dunham

Un message qui sous-entend qu'elle ne croit pas en la version de la victime présumée, ce qu'elle a confirmé dans une tribune publiée par le site The Hollywood Reporter, co-signée par la productrice Jenni Konner.

"Avec la vague d'accusations qui ont surgi au cours des derniers mois à Hollywood, nous avons été ravis de voir autant de voix de femmes entendues et de sombres expériences dans cette industrie justifiées. C'est une période de changement extrêmement importante et, comme toutes les féministes d'Hollywood et d'ailleurs, nous jubilons", peut-on lire. "Mais à chaque époque de changement, il y a aussi des impacts sur les mauvaises cibles. Nous croyons, ayant travaillé étroitement avec lui pendant plus de cinq ans, que c'est le cas de Murray Miller. Alors que notre premier instinct est d'écouter l'histoire de chaque femme, notre connaissance approfondie de la situation de Murray nous rend certaines que malheureusement, cette accusation est l'un des 3% de cas d'agression qui sont déclarés de manière erronée chaque année. Nous soutenons Murray et c'est tout ce que nous dirons à propos de ce sujet".

"Tu défends un violeur"

Des propos qui n'ont pas tardé à faire polémique, notamment sur les réseaux sociaux, où les internautes ont vivement critiqué cette décision et remis en question la légitimité de Lena Dunham, réputée pour son engagement pour la cause féministe. Il y a deux, elle avait même révélé, dans son livre Not That Kind of Girl, avoir elle aussi été victime de viol lorsqu'elle était à l'université.

Asia Argento, l'une des premières actrices à s'être exprimée sur l'affaire Harvey Weinstein, qu'elle accuse de viol, a interpellé Lena Dunham sur Twitter.

"Tu m'as écrit un mail de soutien il y a quelques semaines et maintenant tu défends un violeur?", a-t-elle écrit.

N.B.