BFMTV

Le jour où Daniel Balavoine a tenu tête à François Mitterrand

Alors que ce 14 janvier marque les 30 ans de la disparition de Daniel Balavoine, retour sur un accrochage inoubliable entre le chanteur et François Mitterrand.

La mort de Daniel Balavoine, victime d'un crash d'avion au Mali le 14 janvier 1986, a été un véritable choc en France. Plus qu'une star de la chanson, l'homme était surtout un artiste engagé prêt à tout pour défendre ses idées. 

En témoigne son altercation, devenue mythique, du 19 mars 1980, avec l'ancien président de la République François Mitterrand, à cette époque encore Premier secrétaire du parti socialiste. 

Sur Antenne 2, dans l'édition de la mi-journée, François Mitterrand accapare la parole, bien que les journalistes Danièle Breem et Patrick Lecoq lui demandent de conclure afin de laisser parler un autre invité... le chanteur Daniel Balavoine.

Le défenseur de la jeunesse française

Alors que Mitterrand poursuit malgré tout, Daniel Balavoine s'insurge. "Ca fait 3/4 d'heure que je m'ennuie à entendre des bêtises", s'agace-t-il. "Je n'ai plus le temps de dire ce que j'ai à dire, j'ai juste le temps de me mettre en colère et de passer pour un petit jeune qui fout la pagaille partout", ajoute-t-il avant de quitter le plateau. 

Il revient quelques secondes plus tard, énervé, et énumère les sujets qui intéressent, selon lui, la jeunesse française, délaissée par les politiques et les médias.

"La jeunesse se désespère. Elle est profondément désespérée parce qu'elle n'a plus d'appui, elle ne croit plus en la politique française (...) Le désespoir est mobilisateur, et lorsqu'il est mobilisateur il devient dangereux", insiste-t-il.

"Il faut que les grandes personnes qui dirigent ce monde soient prévenues que les jeunes vont virer du mauvais côté parce qu'il n'auront plus d'autre solution", conclut-il face à un François Mitterrand stoïque.

https://twitter.com/nawalbonnefoy Nawal Bonnefoy Journaliste people, culture et mode BFMTV