BFMTV

Le Festival de Cannes et ses dérapages

-

- - abacapress

La fameuse montée les marches du Festival de Cannes a connu de nombreux dérapages. Centre névralgique de l’évènement cannois, le tapis rouge a révélé des moments forts, aujourd’hui gravés dans l’histoire du festival.

Sophie Marceau, reine des maladresses

En 2005, l’actrice française a déchaîné les médias après avoir laissé entrevoir son sein gauche. Un incident pris en photo et largement relayé. Cette année, c’est sa culotte qu’on a pu apercevoir lors de la montée des marches, à cause d’un vent persistant. Cumulant les maladresses, elle a également dévoilé récemment une partie de sa poitrine à cause d’une veste un peu trop ouverte. 

Nabilla excite les foules

A l’époque où elle était au sommet de sa gloire, Nabilla avait créé une petite émeute pendant l’évènement cannois de 2014. En prenant des selfies en compagnie des fans présents avec son portable, elle a fini par déchaîner la foule de ses admirateurs.

Le boycott d’Isabelle Adjani

Isabelle Adjani n’a pas bien été accueillie au moment de sa montée des marches en 1983. L’actrice avait refusé plus tôt dans la journée le shooting organisé avec l’équipe du film L’Eté meurtrier. Mécontents, les journalistes ont pris à l’unanimité la décision de poser leur objectif au sol lorsque la star s’afficherait sur les marches.

Le Festival et la tendance du doigt d’honneur

C’est avec un majeur levé qu’Asia Argento a terminé sa montée des marches en 2013. Selon l’actrice, les photographes lui avait manqué de respect. Quentin Tarantino, lui, a produit le geste bien avant, en 1994, au Palais des festivals. Venu récupérer la Palme d’or pour son film Pulp Fiction, il a répondu en levant le doigt à une spectatrice qui exprimait bruyamment son mécontentement.

Une bagarre évitée sur les marches

Devant des spectateurs et des photographes surpris, Jean Claude Van Damme et Dolph Lundgren n’ont pas hésité à se provoquer en 1992 lors d’une petite altercation. Les deux acteurs se sont bousculés mutuellement après s’être défiés du regard. Une attitude qui n’avait jamais été vue à Cannes. La star belge a expliqué plus tard qu’il s’agissait en fait d’une mise en scène montée de toute pièce pour attirer l’attention des médias sur leur film Universal Soldier.

Madonna, provocante sur le tapis rouge

En 1991, Madonna était bien décidée à marquer la croisette. Lors de la montée des marches pour la projection du documentaire In Bed with Madonna qui s’infiltre dans les coulisses de sa tournée, elle est apparue en robe de chambre de satin rose. Elle a fini par l’ouvrir pour dévoiler une tenue aussi superbe que scandaleuse signée par le couturier Jean Paul Gaultier.

La contestation des policiers

Lorsque Mathieu Kassovitz est venu présenter son film La Haine en compagnie de toute son équipe en 1995, les forces de l’ordre leur ont volontairement tourné le dos. Ils voulaient ainsi protester contre le long-métrage, responsable selon eux de véhiculer une mauvaise image de la police. Malgré cet incident, La Haine a remporté le prix de la Mise en scène cette année-là.

Malik Baldé pour BFMTV.