BFMTV

La ville de Pont-L'Abbé déguise un arbre en Michel Polnareff pour inviter le chanteur

BFMTV

De larges lunettes de soleil en plastique blanc, une chevelure bouclée reconnaissable entre toutes, pas de doute, c'est Michel Polnareff. Sauf qu'il s'agit en l'occurrence d'un arbre, plus exactement d'un saule pleureur que la commune de Pont-L'Abbé, en Bretagne, a choisi de déguiser pour se faire remarquer du chanteur. Elle a installé l'effigie sur une place à l'entrée de la ville.

Et pour que le saule mime encore mieux l'enfant du pays, la commune de 8.000 habitants a commandé les lunettes à David Porsmoguer, un artiste local. Une commande un peu spéciale: elles font deux mètres de large. L'hommage est donc une invitation lancée au chanteur, compositeur, interprète, mais aussi à un clin d'œil à ses origines bretonnes. Dans un tweet, Michel Polnareff avait évoqué l'année dernière ses racines et précisé que sa grand-mère était originaire de Loctudy, une commune voisine, rappelle France Bleu Breizh Izel.

Michel Polnareff approuve

On sait l'artiste sourcilleux quant à l'utilisation de son image. Il avait ainsi peu goûté la publicité pourr l'organisme de crédit Cetelem, qu'il avait poursuivi en justice.

Mais là, "Rien à voir", tweete Michel Polnareff qui a lui-même retweeté la photo de la création des Pont-L'Abbistes. "Ça c'est subtil et bucolique. Bravo à l'humour sympathique et raciniesque", applaudit le chanteur. 

David Namias