BFMTV

La préfecture des Côtes-d'Armor annule un festival de musique à cause du virus

Affiche du festival Attrap'sons

Affiche du festival Attrap'sons - Attrap'sons

Le festival de musique Attrap'sons devait avoir lieu les 28 et 29 août près de Guingamp, mais a été annulé en raison des risques de propagation du virus.

La préfecture des Côtes-d'Armor a décidé d'interdire la tenue du festival de musique Attrap'sons, qui devait avoir lieu les 28 et 29 août près de Guingamp, en raison des risques de propagation du virus.

Les conditions d'organisation de ce festival, "destiné à rassembler plusieurs milliers de personnes", "ne permettront pas de garantir le respect des gestes barrières, de la distance physique, ni même le port du masque", indique la préfecture dans un communiqué.

"L'évènement occasionnera en outre des brassages de population, avec des personnes qui resteront dormir sur place, dans des conditions où les mesures sanitaires ne seront, là encore, pas garanties", poursuit la préfecture qui indique "avoir tiré les conséquences de cette situation en interdisant le festival".

"Un dispositif spécifique"

Sur son site internet, les organisateurs d'Attrap'sons expliquent avoir pourtant prévu "un dispositif spécifique" avec marquage au sol, mise à disposition de gel hydroalcoolique sur tout le site, incitation au port du masque et rappel via des messages sonores et affichage, ou encore augmentation du nombre d'agents de sécurité.

"Mais, suite à la dégradation de la situation sanitaire de ces derniers jours, le préfet des Côtes-d'Armor vient de signer un arrêté d'interdiction", expliquent les organisateurs, selon lesquels ce festival organisé à Châtelaudren-Plouagat, à peine sorti de terre", était "déjà fragilisé".

Pour sa première édition, "Attrap'sons" devait accueillir Suzane, Chilla, Gauvain Sers ou encore Julien Granel. Selon l'Agence régionale de santé (ARS), "depuis le 10 juillet, les indicateurs de surveillance suivis quotidiennement au niveau régional montrent une augmentation du nombre de personnes dont le test au Covid-19 est positif".

J.L. avec AFP avec AFP