BFMTV

Kendji Girac contrôlé par la police lors de l'inspection d'un terrain occupé illégalement 

Kendji Girac en concert à Rabat, le 24 mai 2016.

Kendji Girac en concert à Rabat, le 24 mai 2016. - Fadel Senna - AFP

Les policiers sont tombés sur l'interprète d'Andalouse lors d'un contrôle d'un campement de gens du voyage à Nîmes.

En contrôlant vendredi 7 avril un campement de gens du voyage installé illégalement sur un terrain municipal de Nîmes, des policiers sont tombés sur le chanteur Kendji Girac, rapporte Midi libre. Ils étaient venus noter des numéros de plaques d'immatriculation de voitures et de caravanes lorsqu'ils ont découvert l'interprète d'Andalouse et plusieurs membres de la communauté gitane.

Selon le quotidien, ils étaient de passage à Nîmes et se dirigeaient vers la commune de Saintes-Maries-de-la-Mer, située à une cinquantaine de kilomètres de là. "Malgré sa sympathie", Kendji Girac "n'a bénéficié d'aucun régime de faveur" lors du contrôle, a précisé à Midi libre Richard Tibérino, adjoint au maire délégué à la sécurité.

"Ce terrain est occupé cinq ou six fois par an par des gens du voyage", poursuit-il. "Si le terrain est évacué rapidement, et si leur présence n'a donné lieu à aucun dégât ou raccordement au réseau électrique, cela ne donne pas lieu à une verbalisation." Selon Ouest France, une procédure pouvant conduire à une contravention a été lancée. 

Jérôme Lachasse