BFMTV

Justin Bieber se met à dos la ville de San Francisco avec des graffitis

Justin Bieber lors des American Music Awards à Los Angeles le 22 novembre 2015

Justin Bieber lors des American Music Awards à Los Angeles le 22 novembre 2015 - Jason Merritt / Getty Images North America / AFP

Pour promouvoir le dernier opus Purpose du chanteur canadien, le titre de son nouvel album  a été tagué sur les trottoirs des rues de San Francisco. Mais deux mois après, la plupart des graffitis réalisés à la peinture n'ont toujours pas été effacés.

Impossible pour les habitants de San Francisco d'être passés à côté de la sortie du dernier album de Justin Bieber baptisé Purpose en novembre dernier.

A l'instar de Los Angeles, les quartiers de cette ville américaine ont vu leurs trottoirs recouverts de graffitis visant à promouvoir ce nouvel opus. Sur ceux-ci étaient inscrits le nom du chanteur canadien, le titre de l'album et sa date de sortie. Mais cette initiative a provoqué la colère des habitants de la ville puisque deux mois après la sortie de l'album, de nombreux graffitis n'ont toujours pas été retirés.

Vers une action en justice ?

Comme le rapporte CNN, Dennis Herrera, avocat de la ville de San Francisco, a écrit à Universal Music Group pour sensibiliser le label de l'artiste à ce problème et leur demander réparation. Celui-ci a également expliqué que ces graffitis avaient été réalisés avec de la peinture en aérosol et non à la craie comme il est fait habituellement pour ce genre de campagne.

L'avocat a fait savoir que les équipes d'entretien de la ville de San Francisco avaient effacé certains de ces graffitis, sans préciser le coût de cette opération onéreuse. Dennis Herrera a demandé à Universal Music Group de nettoyer les rues de San Francisco après cette "campagne marketing illégale" et a assuré que la ville pourrait mener une action en justice si sa requête n'était pas entendue.

Pour l'heure, ni Universal Music Group, ni Justin Bieber n'ont fait de commentaires sur ce sujet.

Fabien Morin