BFMTV

Justin Bieber a failli chanter pour Donald Trump en échange d'un très beau cachet

Justin Bieber et Donald Trump, un duo pas si improbable...

Justin Bieber et Donald Trump, un duo pas si improbable... - Kevin Winter - Getty Images North America - Jason Connolly - AFP

Bien que les promoteurs lui aient assuré que ce concert était apolitique et ne serait pas interprété comme une marque de soutien à Donald Trump, Justin Bieber a finalement décliné une offre alléchante de 5 millions de dollars.

De la convention républicaine de Cleveland, qui s'est tenue du 18 au 21 juillet dernier et a officialisé l'investiture de Donald Trump dans la course à la Maison-Blanche, on a surtout retenu le discours plagié de Melania Trump. Mais on aurait tout aussi bien pu retenir... le concert de Justin Bieber.

Selon TMZ, les organisateurs de l'événement ont approché le chanteur pour lui proposer de donner un concert sur la scène de la convention. Un show de 45 minutes monnayé à prix d'or: 5 millions de dollars (4,5 millions d'euro), soit 111,111 dollars la minute. Le plus gros cachet jamais offert à la star. Bien que les promoteurs lui aient assuré que ce concert était apolitique et ne serait pas interprété comme une marque de soutien à Donald Trump, Justin Bieber a finalement décliné cette offre alléchante.

Mais, et c'est là que le bât blesse, il aurait dans un premier temps sérieusement considéré d'accepter.

"En partie car il est canadien et n'a pas grand chose à faire de la bataille présidentielle, en partie à cause de l'argent", précise le site américain.

Si Justin Bieber a finalement rejeté la proposition des républicains, c'est parce que son équipe, entièrement composée d'Afro-Américains, refusait de participer et que son agent menaçait de le quitter. Et pour cause: Scooter Braun, l'agent en question, est un fervent soutien d'Hillary Clinton. Il a même, par le passé, organisé une collecte de fonds en faveur de la candidate démocrate dans sa maison de Los Angeles.

Une proposition "100% politique"

Pour Scooter Braun et l'agence CAA, qui représente Justin Bieber, l'offre des républicains était, contrairement à leurs allégations, "100% politique" et visait à instrumentaliser le chanteur à des fins électorales. Selon la source citée par TMZ et qui a eu accès au contrat, les 5 millions de dollars de cachet provenaient directement de la poche des donateurs du parti.

Claire Rodineau