BFMTV

Jane Birkin évoque la mort de sa fille Kate Barry: "J'étais un peu sortie de la vie"

Jane Birkin en juin 2015

Jane Birkin en juin 2015 - François Guillot - AFP

Cinq ans après le drame, l'actrice et chanteuse raconte ce qui l'aide à se reconstruire.

C'était le 11 décembre 2013. Kate Barry, fille de Jane Birkin et du compositeur John Barry, est morte tragiquement à l'âge de 46 ans en tombant de la fenêtre de son appartement parisien. L'hypothèse du suicide avait été avancée. Cinq ans plus tard, sa mère est revenue sur sa disparition et sur sa lente reconstruction, dimanche sur France Inter:

"J'étais assez sûre de moi comme maman", a confié Jane Birkin à Vincent Josse dans Le Grand atelier. "C'est ridicule, mais je pensais 'Je sais quoi faire, je sais les nourrir, je sais les ramasser, je sais les cajoler'. Je pensais que là-dessus j'avais une confiance et un ami, en plus, avec cet enfant à chaque fois. Mais quand ma fille est morte, j'ai perdu cette confiance-là aussi. (...) Je ne savais plus quoi faire."

"Saisir la chance" d'être en famille

La chanteuse raconte les difficiles années qui ont suivi la perte de sa fille: "J'étais un peu sortie de la vie, je vivais une sort de vie parallèle". Pour "se remettre dans la vie", elle s'est raccrochée aux siens: "Saisir la chance d'être avec les enfants, les petits-enfants, de faire les choses que j'ai toujours voulu faire, d'être avec les gens, de reprendre Symphonique avec les orchestres philharmoniques, avec les albums de Serge (Gainsbourg, ndlr)". 

Celle qui a publié Munkey Diaries le 3 octobre dernier évoque également les bienfaits de sa vie professionnelle: "Ça me permet de trotter dans le monde entier, de rencontrer des gens, de rencontrer aussi les difficultés des gens et de pouvoir être leur porte-parole parfois, finalement de servir à quelque chose... Être misérable chez soi, finalement, c'est du gaspillage."

B.P.