BFMTV

James, le frère de Kate Middleton, se confie sur sa dépression et dit avoir envisagé le suicide

James Middleton, Kate Middleton

James Middleton, Kate Middleton - AFP - Montage BFMTV.com

Le petit frère de la duchesse de Cambridge a évoqué dans un entretien l'époque où il ne pouvait "plus rien faire", et comment ses proches l'ont aidé à s'en sortir.

James Middleton, le petit frère de Kate Middleton, s'est confié au Telegraph sur son combat contre la dépression. Dans un entretien publié vendredi soir, l'homme de 32 ans révèle avoir traversé il y a deux ans une période difficile, "sombre et misérable", durant laquelle il ne pouvait "plus rien faire", y compris voir sa famille ou parler à ses proches.

"Je ne pouvais rien faire. Je ne pouvais pas dormir, je ne pouvais pas lire un livre, je ne pouvais pas manger. Je me suis détaché de tout", explique-t-il.

Des pensées suicidaires 

Le frère de Kate et Pippa raconte même avoir eu des pensées suicidaires. Pour s'en sortir et ne pas commettre le pire, il avait alors suivi un an de thérapie comportementale cognitive, soutenu par ses soeurs mais aussi ses parents Carol et Michael, qui ont assisté à certaines séances à ses côtés.

Aujourd'hui, James, qui s'est récemment fiancé à sa petite amie la Française Alizée Thevenet, va mieux. Fier du chemin parcouru, il assure devoir "se pincer" pour sentir "à quel point il est chanceux".

"Celui que j'étais il y a deux ans est l'opposé le plus total de ce que je suis maintenant", ajoute-t-il. 

Ce n'est pas la première fois que James Middleton, dyslexique et dans l'ombre de ses soeurs depuis son enfance, aborde ce délicat sujet. Il confiait notamment au Daily Mail, en 2016, que sa dépression était comme "un cancer de l'esprit", et que souffrir en silence avait détérioré sa santé mentale. 

Nawal Bonnefoy