BFMTV

INFO BFMTV - Le chanteur Michel Polnareff est sorti de l'hôpital

Michel Polnareff va mieux. Le chanteur, qui a annulé deux concerts pour raisons médicales et était hospitalisé depuis presque deux semaines pour une embolie pulmonaire bilatérale, est sorti de l'hôpital jeudi soir, révèle son médecin sur BFMTV ce vendredi.

Michel Polnareff est sorti de l'hôpital jeudi soir. Son médecin, Philippe Siou, l'a affirmé ce vendredi sur BFMTV. Le chanteur était hospitalisé à Neuilly à l'Hôpital américain depuis le 3 décembre pour une embolie pulmonaire bilatérale qui avait engagé son pronostic vital. 

"On peut considérer qu'il est guéri, il est sorti dans la plus grande discrétion. Mais il n'est pas totalement remis, il est parti en convalescence" pour plusieurs semaines, a assuré Philippe Siou. "Il a été très fatigué par la maladie et aussi par toutes les polémiques et les mises en cause qu'il a dû assumer sur son lit d'hôpital qui l'ont accablé."

Son moral est "mauvais"

Quant à savoir si le chanteur âgé de 73 ans pourrait bientôt remonter sur scène, le médecin a estimé que cette question était encore prématurée. Mais il a précisé que le moral du chanteur était "mauvais". "Les accusations dont il a été la victime, son état de santé continuent de l'inquiéter", a-t-il ajouté. 

Ce vendredi matin, Michel Polnareff s'est exprimé sur Facebook et a rendu hommage au médecin. "Je pense sincèrement que le docteur Siou, qui m'a sauvé la vie, ainsi que l'ensemble de son équipe de l'Hôpital américain de Paris, mérite des excuses publiques de ceux ou celles qui ont mis en doute son diagnostic, son intégrité et ses résultats."

Philippe Siou s'est dit sur BFMTV très touché par "ce témoignage de sympathie". Mais a assuré avoir simplement fait "son travail de médecin".

"Les polémiques, les mises en cause, ce n'est pas agréable mais je n'ai pas à m'en préoccuper. Je fais mon travail, je traite mon patient."

Victime d'une sinusite puis d'une bronchite, l'hospitalisation avait permis de réaliser que cette infection respiratoire masquait en réalité une embolie pulmonaire

"Des scanners où on voit des caillots de sang dans ses poumons"

Selon Le Journal du dimanche, les récentes annonces sur l'état de santé de Michel Polnareff pourraient avoir "servi à légitimer l'annulation de deux concerts" à Nantes et à Paris. Gilbert Coulier, le producteur du spectacle, a assuré avoir engagé une procédure quant à l'annulation de ces deux concerts, pour lesquels une somme de 500.000 euros est en jeu. Et demande à avoir accès au dossier médical. Mais cette version est fermement contestée par le médecin du chanteur.

"Je suis droit dans mes bottes", avait indiqué Philippe Siou. "J'ai des éléments purement factuels, j'ai des examens, des scanners où on voit des caillots de sang dans ses poumons. Que les gens qui disent 'il n'a rien' viennent le voir. Qu'un magistrat saisisse un expert judiciaire et que cet expert judiciaire vienne dans notre hôpital, on lui sortira le dossier".

"Je suis dans un état d'épuisement total"

L'interprète du Bal des Laze a enchaîné près de 70 concerts depuis le printemps. Sous antibiotiques, il avait toutefois pu assurer trois concerts consécutifs, à Toulouse, Pau et Bordeaux, mais avait renoncé à la salle Pleyel à Paris, vendredi 2 décembre, puis au Zénith de Nantes, samedi 3 décembre.

Ces deux concerts devaient mettre la touche finale à une tournée de sept mois dans toute la France, où le chanteur aux éternelles lunettes de soleil à montures blanches a revisité ses cinquante ans de carrière.

C'est par une vidéo mise en ligne sur Facebook que "l'Amiral" avait lui-même annoncé son forfait pour le concert à Pleyel. "Je suis dans un état d'épuisement total", avait déclaré l'auteur de Goodbye Marylou, visiblement éreinté.

C.H.A.