BFMTV

Frank Ocean a encore joué un tour à ses fans

-

- - CC/ Flickr - NRK P3

Contrairement à ce qui a été annoncé par le New York Times, Frank Ocean n'a pas sorti ce vendredi son second album, Boys don’t Cry. Retour sur le parcours de ce prodigieux chanteur encore trop méconnu en France et devenu un maître du teasing.

Le monde n'en peut plus. Personnalité atypique de la scène musicale contemporaine, adulé depuis la sortie en 2012 de son chef d’oeuvre channel ORANGE, Frank Ocean devait sortir ce vendredi 5 août son second album, Boys Don’t Cry. Il n'en a finalement rien été. Annoncé un premier temps pour juillet 2015, le disque ne cesse d'être repoussé, au point de devenir un des running gags les plus populaires sur Twitter.

Pour mieux se venger, les fans déçus ont imaginé les chansons qui pourraient figurer sur le tant attendu album:

"Désolé pour l'attente", "Suis-je pardonné?", "Désolé". 

Le chanteur s’était lui-même moqué de cette attente sans fin en publiant sur son site une fausse fiche de prêt de bibliothèque sur laquelle étaient inscrites toutes les dates auxquelles l’album devait sortir. La fiche promettait aussi une nouvelle date butoir: le 31 juillet 2016. Après un an de promesse, les fans ont préféré se méfier. Ils ont eu raison. Le jour dit, l'album n'est pas sorti mais le chanteur a proposé sur son site un livestream où...il ne s'est rien passé! Dans la foulée, toutefois, le New York Times a confirmé la sortie imminente de Boys Don’t Cry. Mais, encore une fois, Frank Ocean nous a joué un tour. Dernier espoir pour les fans: la date du 13 novembre 2016, dissimulée sur la fameuse fiche de prêt de bibliothèque. 

Le silence médiatique de Frank Ocean fascine

Après la sortie de channel ORANGE, Frank Ocean a préféré disparaître de la scène publique pour mieux se consacrer à la conception de Boys Don’t Cry. Le chanteur, de toute manière, ne fait pas confiance aux journalistes. Son absence des réseaux sociaux - hormis quelques textes publiés sur son Tumblr - alimente les rumeurs les plus farfelues.

Seules restent ses chansons: Pyramids, Novacane, Thinkin Bout You, Sweet Life, Super Rich Kids. Chacune de ses apparitions à la télévision américaine est scrutée. Frank Ocean livre des performances mémorables durant le talk show de Jimmy Fallon et l'émission satirique Saturday Night Live.

Malgré son silence médiatique, des inédits et des featurings

Frank Ocean ne possède plus de comptes Twitter et Instagram depuis juin 2013. Pour avoir de ses nouvelles, ses fans s'appuient désormais sur son Tumblr. En janvier 2015, à l’occasion de ce qui aurait été le 36ème anniversaire de la chanteuse Aaliyah (décédée dans un accident d’avion en 2001), Frank Ocean a dévoilé une bouleversante reprise des Isley Brothers, (At Your Best) You Are Love, interprétée par la défunte en 1994. Selon le site spécialisé Pitchfork, il s’agit "d’une des performances vocales les plus émouvantes du chanteur".

Trois ans auparavant, Frank Ocean avait déjà dévoilé un morceau inédit composé pour Django Unchained, le western de Quentin Tarantino. Une sublime ballade que le réalisateur de Pulp Fiction n’a pas réussi à insérer dans son film:

"Aucune scène ne lui correspondait, a expliqué Tarantino dans une interview à FUSE. J’aurais pu l’intégrer juste pour l’avoir mais ce n’est pas pour cette raison qu’il l’a écrite. Je ne voulais pas déprécier son geste".

2012, année exceptionnelle: cette année-là Frank Ocean a également chanté en concert une reprise de Fake Plastic Trees de Radiohead. En 2013, il a dévoilé une chanson inédite, Pray, lors d'un concert londonien. 

Entre 2011 et 2016, Frank Ocean a multiplié les collaborations. Il a participé à l’aventure Watch The Throne de Jay-Z et de Kanye West. On peut l’entendre sur No Church in the Wild et sur Made in America. Il a retrouvé Jay-Z pour Oceans (sur l’album Magna Carta Holy Grail) et Kanye West pour Wolves (sur l'album The Life of Pablo).

Lorsqu'il a mis à jour son album, Kanye West a ajouté Frank’s Track, piste comprenant l'intégralité du featuring du chanteur. En 2013, il a aussi collaboré avec Beyoncé sur le morceau Superpower et avec John Mayer sur Wildfire. Frank Ocean est partout. Même dans les pubs Calvin Klein. Et son album se laisse toujours désirer. 

Un artiste engagé

Sur son Tumblr, Frank Ocean réagit aussi à l’actualité: en juin 2015, il a commenté le coming-out et le changement de sexe de Caitlyn Jenner ainsi que l’ouverture du mariage aux couples de même sexe sur tout l'ensemble du territoire américain. En novembre 2015, il a condamné les propos de Donald Trump sur le contrôle des armes à feu et a rendu hommage aux victimes des attentats de Paris.

Après la mort de Prince, le 21 avril dernier, Frank Ocean a écrit un long texte où il célèbre l’auteur de son morceau préféré, When You Were Mine. Frank Ocean y raconte comment Prince l’a libéré sexuellement: "C’était un homme noir et hétérosexuel, dont la première apparition télé s’est faite en bikini et en cuissardes, épique. Je me suis senti plus à l’aise avec mon identité sexuelle grâce à sa liberté affichée, son irrévérence face à des idées éminemment archaïques comme la conformité du genre au sexe biologique, etc. Il m’a poussé à oser, à être dans l’intuition". Après l’attentat d’Orlando, survenu le 12 juin, Frank Ocean a enfin dénoncé dans une lettre ouverte l’homophobie et la transphobie ordinaire.

L’art du teasing

Depuis le lundi 1er août, un livestream baptisé Endless ("Sans fin") et disponible sur son site permet de découvrir l’intérieur d’un entrepôt où sont disposés des outils de bricolage. Il ne s'y passe rien, ou presque. Frank Ocean y apparaît de temps en temps. Il scie puis s’en va. Aucune trace du fameux album. Que construit-il? Les théories les plus folles circulent.

Selon Vulture, le chanteur pourrait être en train de construire un escalier pour un futur clip. Le site a exhumé une série de tweets datant du 18 mars où un internaute affirme avoir rencontré un homme qui aurait appris à Frank Ocean comment construire un tel ouvrage.

Complex indique quant à lui que les connaissances du chanteur en bricolage pourraient venir des ateliers de scierie enseignés à son ancien lycée de La Nouvelle-Orléans. L’établissement n’a pas répondu aux sollicitations du site.

Le mystère reste pour l'instant entier. Comme l’explique The Atlantic, ce silence est parfaitement raccord avec l'identité artistique du chanteur et "son désir de se placer à contre-courant du bruit et de l’agitation des années 2010". Le message est donc clair: Frank Ocean nous demande d’être patient.

Jérôme Lachasse