BFMTV

Florent Pagny contraint de vendre sa collection de voitures "parce que les impôts arrivaient"

Florent Pagny aux Francofolies de La Rochelle, en juillet 2015

Florent Pagny aux Francofolies de La Rochelle, en juillet 2015 - Xavier Leoty - AFP

Le chanteur évoque une nouvelle fois dans l'émission Turbo ses démêlées avec les impôts.

Les relations mouvementées de Florent Pagny avec le fisc ne sont un secret pour personne. Invité dimanche dans l'émission Turbo sur M6, le chanteur a révélé qu'il avait été contraint de vendre sa collection de voitures pour régler ses impôts. 

"La 300 SL, ça me bouleverse", déclare-t-il en voyant le bolide. "J'ai eu ça, mais vraiment c'est pour moi dans la ligne, dans le design et tout, c'est la voiture la plus réussie du siècle." Dominique Chapatte, le présentateur enchaîne: "Quand on a une voiture [comme la] 300 SL Papillon, pourquoi on la vend?" 

Le chanteur réplique: "Oh, tu rigoles? J'ai vendu ça, j'avais toute une collection. J'avais une 275 GTB2, une Dino, une 959, une Bentley S1, le Speedster, et j'ai tout vendu parce que les impôts arrivaient." C'est après la vente qu'il a eu l'idée de Ma liberté de penser: "Ah ça oui, j'aurais pu m'acheter une autre collection avec Ma liberté de penser. C'est ma plus grosse chanson"

Jérôme Lachasse