BFMTV

Fabrice Luchini veut "tenter" de se faire élire à l'Académie française

Fabrice Luchini, le 5 octobre 2009

Fabrice Luchini, le 5 octobre 2009 - Emmanuel Dunand - AFP

Encouragé par plusieurs académiciens, le comédien fait part de son souhait de rejoindre l'Académie française.

L'amour des mots de Fabrice Luchini n'est un secret pour personne. Dans un entretien à paraître ce week-end dans Le Figaro magazine, l'acteur de 66 ans annonce son souhait de présenter sa candidature à l'Académie française. 

Interrogé sur Jean d'Ormesson, qui avait confié qu'il aurait aimé voir l'acteur rejoindre l'Académie française, ce dernier répond:

"D'autres académiciens comme Valéry Giscard d'Estaing m'ont sollicité à leur tour. J'ai d'abord argué que je n'étais qu'un saltimbanque, doublé d'un mauvais caractère, mais je crois que je vais me lancer et tenter de me faire élire à l'Académie française."

La langue française, une "patrie"

L'acteur semble encore incertain du siège auquel il compte tenter de se faire élire. Il pourrait s'agir de celui de Max Gallo, mort à l'âge de 85 ans en juillet 2017:

"Pourquoi pas? Il me semble que ce serait certes un beau symbole - et un honneur pour moi - si un fils d'immigrés italiens remplaçait un fils d'immigrés italiens dans la mission de protéger et servir leur patrie commune: la langue française."

Le 7 novembre, l'acteur (et futur académicien?) sera à l'affiche de Un homme pressé de Hervé Mimran (Comme t'y es belle!, Tout ce qui brille). Au côté de Leïla Bekhti, il incarnera un homme d'affaires qui perd le contrôle des mots après un accident cérébrale. 

B.P.